27/10/2011

[Album] Deftones : "Around The Fur"

Artiste : Deftones
Album : Around The Fur
Deuxième Album
Sortie : 1997
Genres : Néo Métal, Métal Alternatif
Label : Maverick Records
Morceaux à écouter : Lhabia, Around The Fur, Dai The Flu
♥♥♥♥♥
>Ecouter l'album sur Grooveshark<

Deux ans ont passé depuis "Adrenaline" et Deftones offre à nouveau l'étendue de son art. Un groupe qui a pris une place importante sur la scène Néo Métal mais qui garde sa forte identité et sa volonté de ne pas faire partie du même sac. Une pochette qui plutôt que d'une simple représentation affiche désormais une photographie. Image sexuelle mais pourtant perturbante et intimiste, elle présente parfaitement, bien malgré elle sans doute, la relation complexe entre avec la gente féminine et les textes de cet album.

Mais c'est véritablement à l'écoute que la différence avec le premier opus se fait sentir : une guitare qui passe aux accords bien gras en "dropped D", ce qui vaut à ce deuxième album d'être sans doute le plus "Métal" de tous les Deftones. Lourd, épais, violent parfois, le son est bourrin mais sait rester deftonien dans le sens où l'alchimie que développe le groupe respecte la ligne de conduite donnée dans le précédent album : une voix souvent légère et portée haut ainsi que des instruments qui savent se faire presque oublier pour la mettre en valeur (en témoigne le bridge de "Around The Fur" ou encore "Mascara").

Deftones assoie sa réputation et devient véritablement une référence avec cet album qui ne passera pas inaperçu pour multitude de raisons : un featuring avec Max Cavalera ainsi que la participation de Frank Delgado qui ajoutera une nouvelle touche sonore à la musique de Deftones notamment. Car c'est dans le son que tout change : la guitare plus épaisse est étrangement claire ("Lhabia"), la batterie plus lourde mais largement mise en avant ("Around The Fur"), la basse ronde et grasse ("Dai The Flu"). Enfin, Chino ne lésine pas sur ses capacités vocales, semblant murmurer au micro des textes parfois sombres et malsains ou criant et vomissant un mal être si personnel qui reste facilement identifiable. Un bonheur, surtout quand les instruments se lient pour accompagner le tout de la façon la plus adéquate possible.

Une galette qui se démarque de la plupart des autres productions de Deftones et qui reste une référence capitale dans l'univers du Néo Métal. S'écoute, se ré-écoute et s'écoute encore avec plaisir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire