10/10/2011

[Album] The Qemists : "Join The Q"

Artiste : The Qemists
Album : Join The Q
Premier Album
Sortie : 2009
Genres : Drum & Bass, Rock, Electro, Breakbeat
Label : Ninja Tune
Morceaux à écouter : Stompbox, Lost Weekend, The Perfect High
♥♥♥
> Ecouter l'album sur Youtube <

Oui, on peut être sceptique à la vue de cette pochette : on a davantage l'impression d'être face à un truc franchement Hardcore avec pogos de métalleux et slams à tout va. Bah, en fait, ça a beau être de la Drum & Bass à l'intérieur, il y a pourtant de quoi faire tout ça. En effet, les trois mecs de The Qemists (un mec aux machines, un guitariste et un batteur) sont des musiciens composant du Rock, à l'origine, et ça s'entend : une guitare bien grasse, une vraie batterie (accompagnée parfois de samples et beats Electro, certes, mais une vraie batterie quand même), une basse (souvent remplacée par des synthés). Le tout est étonnant et détonnant. Le trio, formé en 2004, sort ce premier album cinq ans plus tard après avoir signé chez Ninja Tune, le fameux label londonien où apparaissent déjà des artistes  de grande renommée : Amon Tobin, Coldcut ou encore The Herbalizer.

The Qemists étant un trio de musiciens, c'est donc de la musique instrumentale avant tout. Cependant, le groupe a le chic de s'entourer d'une pléiade d'artistes vocaux pour des featurings (parfois) bien sentis. On retrouve donc à leurs côtés (entre autres) Jenna G, Mike Patton ou encore Beardyman. Join The Q est donc un album où se côtoient morceaux instrumentaux et morceaux chantés, d'autres artistes se "joignant au Q". Peut-être un petit coup marketing histoire de "plaire à tout le monde" ?

Quoiqu'il en soit, il y a du bon et du (un peu) moins bon. Certains préféreront les pilules vitaminées incontestablement Drum & Bass que sont des morceaux comme "Lost Weekend" ou "The Perfect High" tandis que d'autres se retrouveront davantage avec des morceaux axés Ragga/Dancefloor comme "Dem Na Like Me" ou "Got One Life" qui perdent un peu en "punch" et apparaissent donc plus accessibles pour une oreille plus fragile. Le fond reste cependant Electro/Drum & Bass sur tous les autres morceaux de cette galette et on appréciera les présences féminines de Jenna G et Zoe Devlin Love. La guitare très "heavy" rebutera peut-être les adeptes de la Drum purement Electro mais un morceau comme "Stompbox" vaut vraiment le détour pour se défouler et prendre une vraie claque, ce qui rappelle évidemment certains titres de Pendulum.

Il est donc assez difficile de trouver une ligne directrice dans cet album même si la base instrumentale est toujours la même : il y a de tout et il paraîtra logique de ne pas aimer l'intégralité de la tracklist. Cependant, on peut reconnaître une volonté de mixer les genres et faire bouger les foules en accomplissant un travail propre et bien ficelé. Amateurs du (ou des) genre(s) représentés ici, il y a forcément un, deux ou trois morceaux minimum qui vous feront vibrer. Un album à découvrir pour amour du style ou par curiosité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire