01/05/2012

[Album] Fumuj : "Drop A Three"

Artiste : Fumuj
Album : Drop A Three
Troisième Album
Sortie : 2010
Genres : Electro Rock, Hip Hop, Fusion
Label : Clean8
Morceaux à écouter : Liar, Toast !!!, Against
♥♥♥
>Ecouter l'album sur Grooveshark<

Depuis 2003, Fumuj produit, et Fumuj évolue. Après un deuxième album inspiré et culotté offrant de nouvelles perspectives au groupe et permettant ainsi de sortir des sentiers battus de l'Electro Dub français, c'est deux ans plus tard que ce "Drop A Three" voit le jour. Fumuj en "jète donc un troisième" dans nos oreilles. Et quel jet ! Pour diverses raisons, ce troisième opus vient nous décrasser les tympans (mais pas que !) et on ne s'en plaindra pas. Une pochette au graphisme vraiment sympa reprenant une direction artistique choisie pour le live (effets visuels et vidéos en temps réel) et un troisième oeil pointant le bout de son nez comme pour signifier que l'expérience est pluri-sensorielle...

... Car Fumuj a beaucoup travaillé, s'est donné du mal, a fait des efforts. Au delà du son à proprement parler, le groupe a misé sur une expérience scénique originale qui permet aux sourds et malentendants de profiter de leurs concerts et de "ressentir" la musique. C'est grâce à un système tout simple (des ballons gonflables et des cheminées géantes en plastique) et en pratiquant le langage des signes que le handicap auditif de certains spectateurs est contourné, permettant ainsi à ces derniers de profiter des vibrations du son. De plus, l'expérience devient aussi visuelle, un écran géant présentant une vidéo en temps réel du son et des rythmes produits ainsi qu'une batterie lumineuse. Le handicap est aussi abordé dans le clip de "Play Or Die". Du beau boulot altruiste qui mérite d'être souligné.

Passons maintenant au contenu de cette galette. Ce qui est sûr, c'est que Fumuj délaisse de plus en plus son côté Dub très développé dans le premier album. Le côté Fusion (Hip Hop, Electro, Rock) a été approfondi depuis l'album précédent et Fumuj marque de plus en plus son identité, produisant ce qui lui correspond le mieux ("Play Or Die"). Le travail s'éloigne des ordinateurs pour vraiment prendre la direction du travail en équipe et de la production "live". En résulte un album énergique, où le Rock trouve ça place au milieu de l'Electro et du Hip Hop dans des pièces parfois puissantes, un peu "borderline" ("Liar"). Personnellement, j'y retrouve un côté Shaka Ponk de la première heure, sur leur premier album, le chant de Frah en moins ("Against").

Le flow de Miscellaneous a été travaillé, offrant des pièces profondément Hip Hop à la touche bien US qui rappellerait du Maniacx ("Toast !!!"). Les pièces instrumentales sont elles aussi (presque toutes) passées aux oubliettes : "Hurts & Hugs" clôture les quelques quarante minutes d'écoute sans paroles mais on est là aussi bien loin des pièces du premier opus.

L'ensemble reste généreux, le groupe tapant dans un Rock plus gras et un Electro qui est pourtant redondant sur l'ensemble de la galette. Personnellement, j'y trouve un peu moins d'inspiration et de petites trouvailles fraîches et sympas que dans l'album précédent. Cependant, on ne peut nier l'énergie qui s'en dégage et l'envie de balancer la tête. Fumuj est enfin Fumuj et ça se sent.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire