28/12/2018

[Vidéo] 22 : "Sylphs" (Paroles / Lyrics)

Troisième épisode de la série de vidéos concoctée par le groupe norvégien 22, "Sylphs" fait suite à "Sum Of Parts" et "Call Me Trimtab".

Après avoir retrouvé le robot HAL 22000 en pièces détachées et l'avoir réparé, Akira (que l'on a découvert dans la vidéo pour "Call Me Trimtab") se voit chargé de retrouver un mystérieux professeur qui détiendrait une technologie avancée permettant de créer un lien direct entre humains et robots. Ce clip pour "Sylphs" permet donc de faire progresser l'histoire amorcée par les deux précédentes vidéos publiées pour la sortie de l'album You Are Creating - Limb 2 paru en novembre 2018. Il ne reste plus qu'à attendre la publication de la dernière vidéo de cette mini-série qui conclura l'histoire d'Akira et de HAL 22000. L'album You Are Creating est toujours en écoute intégrale sur BandCamp.

HOLD MY BREATH , COUNT TO THREE 
I'M AWAKE OR SO IT SEEMS 
THEY ARE COMPASS NEEDLES POINTING AT YOUR HEART 
YOU'VE GOT EVERYTHING YOU NEED TO START 
WALLOWING IN FOOTSTEPS WHO DO YOU WANT TO BE ? 
NO ONE KNOWS YOU MORE THAN YOU KNOW THEE 

ALL YOUR DREAMS YOU HAVE TO LIVE THEM OUT 
THEY WERE MADE FOR YOU TO LIVE THEM OUT 
AND IF YOU DON'T THEY'LL HOLD YOU BACK 

THEY SEEM SO PERFECT IN THE OUTER SPHERES 
BUT IT’S BEST TO LIVE THEM HERE 
[PERFECT IN THE OUTER SPHERES] 
WAKE UP AND LIVE THEM HERE


YOU WANT TO KEEP A SAFE DISTANCE TO WHAT YOU REALLY WANT 
YOU CAN ALWAYS HIDE, FOREVER RUN 
ACCUMULATING REASONS WHY SAYING WELL I SORT OF TRIED 
NOW THEY’RE FAINT ONE OF MANY GAMES 
THEY'RE ALL THE SAME 

EVEN A SLIGHT DREAM THAT YOU BRING TO EARTH 
MORE THAN GREAT VISIONS WORTH 
[SLIGHT DREAM THAT YOU BRING TO EARTH] 
MORE THAN GREAT VISIONS 


WORTH A LIFE IN LA LA LAND / I LOVE WHAT I DO HATE WHO I AM 
DON'T BUG ME WHILE I’M DRIVING NOW I CAN'T CHANGE BANES 
ONE OF MANY GAMES THEY'RE ALL THE SAME 

ALL YOUR DREAMS YOU HAVE TO LIVE THEM OUT 
THEY WERE MADE BY YOU SO LIVE THEM OUT 
AND IF YOU DON'T THEY'LL HOLD YOU BACK 
THEY SEEM SO PERFECT IN THE OUTER SPHERES 
WHERE THEY’RE FAR AWAY FROM HERE 
[PERFECT IN THE OUTER SPHERES] 
BUT IT'S BEST TO LIVE THEM [BEST TO LIVE THEM] 
IT’S BEST TO LIVE THEM HERE

24/12/2018

[Vidéo] Lindemann : "Mathematik" feat. Haftbefehl (Paroles / Lyrics)

Du haut de ses cinquante-six ans, Till Lindemann en impose toujours autant. Toutefois, quand le bonhomme s'attaque à la musique Trap avec le projet qui porte son nom et en collaboration avec le rappeur allemand Haftbefehl, pour bon nombre de ses fans de longue date, ça a quand même du mal à passer.

Si le clip est complètement léché, que les images sont une fois de plus de qualité et que Till Lindemann joue beaucoup sur l'auto-dérision en se grimant en petite fille pour personnifier les mathématiques ("Algebra") qu'il baise littéralement en fin de vidéo (illustrant par la même occasion le trivial "Fick fick fick Mathematik"), il n'empêche que le Rock et le Métal sont totalement délaissés pour une production électronique à grosses basses qui fait tiquer tous les fans de Rammstein. Toutefois, il faut sans doute relativiser en comptant sur l'intelligence de Till Lindemann pour davantage faire un énorme doigt d'honneur à la musique Trap et sa tripotée de rappeurs en copiant ses codes plutôt que de crier au scandale et l'accuser de déviance artistique. En plus de cela, ce nouveau titre n'annonce la sortie d'aucun album et s'apparente davantage à un "one shot". Wait and see, comme on dit.

Fick fick fick / Fick fick fick / Fick fick fick / Fick sie richtig

Ich wollte nie zur Schule gehen / Ich wollte lieber Fernseh'n sehen
Statt blöde Summen zu addieren / Zu subtrahieren und zu dividieren
Das Gerechne kann man sich schenken / Warum soll ich denn noch so viel denken ?
Wozu sich noch mit Zahlen quälen ? Es gibt doch Maschinen zum Geld zählen

Fick fick fick Mathematik / Fick fick fick, fick sie richtig
Fick fick fick Mathematik / Algebra ist gar nicht wichtig

Fick fick fick Mathematik / Fick fick fick, fick sie richtig
Fick fick fick Mathematik / Algebra ist gar nicht wichtig


Ich wollte nie zur Schule gehen / Wurzelrechnung, Mengen, Integral
Geometrie und diese Quotienten / Sind doch später total scheißegal

Joint in meinem Mundwinkel und ich bin auf dem Weg zur Schule
Augen rot so wie Tomaten, Kool Savas LMS in meinem Walkman, Hure
Was für Algebra, Bitch, ich kenn nur Straßenmathematik
Rechnen lernte ich durch Hasch und Gras ticken, ich leg's auf die Waage und du bezahlst mich

Endlich müssen wir Test schreiben / Der Lehrer reibt sich, wenn wir leiden
Ich sprech nur aus, was alle denken / Den Mathe-Scheiß kann, kann man sich schenken


Eins plus eins ist zwei, zwei plus zwei ist vier / Mehr muss ich nicht wissen, ja, das reicht mir
Wozu sich denn noch mit Zahlen quälen ? / Es gibt doch Maschinen zum Kohle zählen


Und es gibt so viel Besserwisser, die alles besser wissen

Diese Besserwisser, die sollen sich verpissen
Sollen sich im Mathezirkel mal zusammenrotten / Haben gute Zensuren, aber Scheißklamotten

Wir wiegen Geld ab, wir brauchen nicht zu rechnen (Nein)
Wir wiegen Geld ab
Wir wiegen Geld ab, wir brauchen nicht zu rechnen (Nein!)

23/12/2018

[Vidéo] While She Sleeps : "Haunt Me" (Paroles / Lyrics)

Le temps passe de plus en plus vite et les sorties d'albums se succèdent... et celles prévues pour l'année 2019 pointent déjà à l'horizon ! Le premier trimestre de cette nouvelle saison musicale risque d'être doublement marqué par les gros sabots britanniques : tout d'abord Bring Me The Horizon et son Amo prévu pour le 11 janvier, puis While She Sleeps et son So What? prévu pour le 1er mars.

"Haunt Me" est le second extrait de ce quatrième effort, présenté un peu moins de deux mois après "Anti-Social". Concernant la vidéo, c'est Aaran McKenzie lui-même qui s'y colle (le bassiste du groupe) avec du noir et blanc dans un style très personnel. Le résultat est très réussi et le choix d'un diaporama scénarisé fonctionne tout aussi bien qu'un film à proprement parler. Deux clips où c'est le groupe lui-même qui bosse, ou son entourage proche : on est bien dans la continuité de You Are We et son DIY affirmé (et on retrouve, de jour, le décor ayant servi à la vidéo pour "Civil Isolation").


We won't leave til you realize
These are the reasons why we won't survive on our own
Nobody gets left behind

Don't say you didn't see it coming / Now the world's in disarray
And all that I have said comes back to haunt me


I didn't see the lights / Even though they're blinding me right in the eyes
Couldn't read the signs
Telling me to swim against the current as they're pulling me under
I'm intoxicated, led astray by the fake / Unconscious to the right solution
Our minds are barely moving / We might deserve a second chance
If I can prove we're alive

Don't say you didn't see it coming / Now the world's in disarray
And all that I have said comes back to haunt me
Don't say you couldn't see the warnings / Or the wolves outside the gates
And all that I have said comes back to haunt me

We won't leave til you realize
These are the reasons why we won't survive on our own
Nobody gets left behind

(Who told you it's) It's ours for the taking
Every man for himself / In favor of all who trade intelligence
Order for the selfish who don't deserve a second chance
If they're still picking a side

It's the dose that makes it poisonous
It tastes bitter but we're keeping our head above the surface
We're still alive although we've been bitten / It's like a sickness written into our anatomy
This is the sound of no one listening to you running your mouth
Are you thinking out loud or just can't see through the amount of shit
You feel the need to surround yourself with / You feel the need to surround yourself with
Back up, I'm sick of telling you enough is enough

It takes my breath away / But I don't feel like I deserve the taste
You're missing the point, can't understand my pain
Some people never change / It's like a fire without a flame

21/12/2018

[Vidéo] Cane Hill : "Acid Rain" (Paroles / Lyrics)

C'est confirmé : le nouvel EP de Cane Hill sera bien un recueil acoustique. Baptisé Kill The Sun, ce dernier paraîtra le 18 janvier 2019 via Rise Records.

C'est donc sous un nouveau jour qu'on découvre Cane Hill qui s'est fait connaître avec des titres et opus beaucoup plus violents que celui qui se profile ici à l'horizon. D'après son chanteur Elijah Witt, l'EP acoustique Jar Of Flies d'Alice In Chains paru en 1994 ainsi que toute la période Grunge (avec Nirvana en porte-étendard) auraient été de grosses influences pour Kill The Sun. En attendant la sortie de ce nouveau recueil dans son intégralité, il est toujours possible de visionner le clip pour "Kill The Sun" et d'écouter Too Far Gone, le dernier album du groupe, en écoute intégrale sur BandCamp.

I feel the spiral take me down / The ugly dog that’s kicked around Fill my lungs with the sound of my habitual intentions I hope that every god damn day / That the Dope Man comes my way And I don’t wanna go too far away / Rather stay in my acid rain Sinking deeper can’t escape this hole 'cause my soul aches for religious woe For my habitual ascension I’m sorry I was hard to love / It wasn’t you it was the drugs

19/12/2018

[Vidéo] Anna Sage : "Last Dose" (Paroles / Lyrics)

Du Métal au Hardcore chaotique en passant par tous les Post-genres les plus violents et hargneux, il n'y a parfois qu'un pas. Et c'est exactement ce que démontre Anna Sage avec son dernier EP baptisé Downward Motion et paru le 1er décembre 2018.

Côté images, c'est sur "Last Dose" que le groupe originaire de Paris (à ne pas confondre avec son homonyme américain davantage orienté Indie-Pop-Punk-Rock) a choisi de se pencher en pondant une vidéo peut-être peu inspirée mais qui retransmet assez bien l'énergie et la force du groupe, notamment lors de ses prestations scéniques. Et n'allez pas croire que "Last Dose" est la "dernière calotte" que vous mettra Anna Sage : ce morceau est en ouverture de l'EP Downward Motion (en écoute intégrale sur BandCamp et sur Youtube) et il y a cinq autre titres derrière !

My crave to feel alive will kill me. Forever adrenaline. Playing a dangerous game. Every day crossing the lines. Feeding towards insane. There’s no way, no way out. My crave to feel alive will kill me. Last dose, last hope of life. Point of no return. A sight that darkens bad. World of vultures. My body is gone. Don’t fall down. Only my ashes remain. My only fate. My mind played me. I have betrayed you.

17/12/2018

[Vidéo] Eminem : "Good Guy" feat. Jessie Reyez

À quoi reconnaît-on (une fois de plus) qu'Eminem est un artiste qui a encore beaucoup de choses à apprendre aux nouvelles générations du Rap ? À ses clips où on ne trouve pas de grosses voitures, ni de tonnes de billets verts ou de filles se trémoussant en petites tenues et à sa capacité à raconter des histoires. Et "Good Guy" en est un parfait exemple.

On pourra reconnaître que de gros moyens auront été mis en oeuvre pour produire des vidéos afin de mettre des images sur les morceaux du dernier album d'Eminem, Kamikaze, paru le 31 août 2018. Après "Lucky You", "Venom" ou encore "Walk On Water" et "Fall", c'est en compagnie de Jessie Reyez qu'on retrouve le bonhomme pour une collaboration qui dépasse la musique puisqu'on retrouve les deux protagonistes dans ce clip sombre où le thème de la violence conjugale rejoint la dureté d'un autre clip paru en 2018, celui de No Money Kids pour "Chains". Des vidéos aux images fortes.

16/12/2018

[Vidéo] Breaking Benjamin : "Tourniquet" (Paroles / Lyrics)

Troisième épisode de sa série de clips publiée pour l'album Ember, cette nouvelle vidéo pour "Tourniquet" fait suite à celles déjà proposées par le groupe américain Breaking Benjamin pour les titres "Red Cold River" et "Torn In Two" . Le personnage central de cette mini-série est toujours dans les limbes, aux portes de l'Enfer, et tente désespérément de retrouver sa fille qu'on avait pu découvrir dans le clip de "Red Cold River".

Ce parti pris de scénariser ses clips et de les lier entre eux est plutôt sympathique de la part de Breaking Benjamin qui donne de la consistance à Ember en lui créant une véritable identité visuelle et un sens qui va au-delà de la première lecture de ses textes. Il y a fort à parier qu'on aura droit à une conclusion avec une quatrième vidéo afin de clôturer cette histoire qui présente l'amour inconditionnel qu'a un père pour sa fille.

Take this blood!

I will make you, I will starve the pain within
I will crave you, I will learn to hate again
I will drain you, I will make you whole again
I will blame you, I will lay beside the dead

Cause I don't want to live inside this hell

Tame the fire from within, You won't break me
Love will tie the tourniquet and suffocate me


I won't save you, I won't starve the hope within
I won't change you, I won't fight the pain within
I won't fail you, I won't let your light descend
I won't play you, I won't face your fate again

Cause I am born to live inside this hell

Let the calm rise up / So graceful
Every wasted word / So faithful

15/12/2018

[Vidéo] Loo & Monetti : "Sorry"

Il n'y a parfois pas besoin de beaucoup de moyens pour produire une vidéo dont les images combinées à la musique se parent d'une puissance extraordinaire.

Le duo Loo & Monetti sortira son nouvel album Broken Inside le 1er mars 2019 et après avoir proposé une vidéo bluffante visuellement pour "No More", les deux artistes ont décidé de nous retourner les tripes et nous faire verser une larme sur l'état de notre monde avec "Sorry". Même s'il s'agit là davantage d'un diaporama qu'une véritable animation, cela n'enlève rien à la force de ce clip qui est une véritable réussite. Toute notre sauvagerie et notre avidité y sont mises en cause avec la poésie et la beauté du monde magnifiquement illustrées. Ce même monde qui nous a permis de prospérer mais que nous n'avons jamais cessé de piller et détruire... Très, très fort.

For birds and the skates, lions and whales, foxes and snails, I’m feeling sorry For women and lakes, fawns and deers, dragons and bears, I’m feeling sorry For the ladybird’s grace, grasshopper’s taste, dragonflies’s waste, I’m feeling sorry
For (the) dogs and the mice, walrus and snakes, zebras and lice, I’m feeling sorry They could be the first (but) they’re lying on the dust I can feel their thirst and I smell their fur For burnings and floods, the oaks and their roots, hedgehogs and wolves, I’m feeling sorry For rivers and skies, for the ocean’s supplies, turtles and flies, I’m feeling angry For the leaves and the unicorn’s grace For the ants and humanity’s face For my heart, and my sadness and faith For the bees, for the best of the rain For the cows, for the rats, and our race For their pain and their blood and my shame

14/12/2018

[Vidéo] Kadinja : "The Modern Rage" (Paroles / Lyrics)

Ce début d'année 2019 marque le grand retour du Djent français sous la bannière de Kadinja. Le groupe parisien a en effet sorti son deuxième album baptisé Super 90' le 18 janvier 2019 via Arising Empire et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il y a étalage de technique, de groove et d'ambiances.

Alors qu'un premier clip avait été proposé dès le mois d'octobre 2018 pour "Empire", la bande a choisi "The Modern Rage" comme second extrait. Pour le clip, on nous présente une salle de classe à l'ambiance survoltée où le professeur pète littéralement un plomb. Décidément, l'environnement scolaire n'en finira jamais d'inspirer les vidéastes ! L'album Super 90' est en écoute intégrale sur BandCamp.

Another game to always rape you
Always something in the dark How do you read me ? Something bites me at the midnight hours
Then I tempt you to take my place 'cause I see they own you They wanna tattoo on your-face the modern rage

Here’s the way / Here are the stones to follow if you want the freedom
And to know your dawn / Here’s the way I know Here’s the way I know / Here’s the way I know in the modern rage
A stamp for our new world / Please sign the form again Welcome in this new world I can join all the Greats So can, so can make you join the Greats / Sign again Years after years, the rites are still the same

I’m so tired you think of a better way / Your pride echoes eternally
Ain’t it your brain ? Being away, are you sending a mail to God Am I also a pic to put in the bin ? An app, to put on your screen ? A light, a guide that leads your instinct ?

13/12/2018

[Vidéo] The Prodigy : "Timebomb Zone"

Les britanniques de The Prodigy ont balancé leur dernière "bombe sonore" le 2 novembre 2018. Baptisé No Tourists, ce septième album n'a pas vraiment révolutionné la musique du groupe mais il est toujours assez sympathique de voir comment certains morceaux peuvent donner de l'inspiration à des vidéastes pour des clips énervés et - en ce qui concerne celui-ci - violents.

Pour "Timebomb Zone", on retrouve l'acteur (et le personnage ?) déjà présent dans le clip de "Need Some1" qui cette fois tire son épingle du jeu dans un combat clandestin où tous les coups semblent permis. Ce second clip permet aussi d'introduire un nouveau protagoniste : une femme qui elle aussi sait plutôt bien se battre. Une suite serait-elle prévue avec un prochain clip ? Affaire à suivre.

12/12/2018

[Vidéo] Whist : "Thinking Straight" (Paroles / Lyrics)

Le groupe lyonnais Whist a publié en février 2018 un EP bien garni comptant pas moins de huit titres. Baptisé The Lines, ce recueil a déjà profité de plusieurs vidéos pour mettre des images sur les morceaux "Growing Stronger" et "School Is Over".

Pour la fin d'année 2018, la bande a proposé un nouveau clip, cette fois pour "Thinking Straight". On y découvre un personnage féminin dont les parents ont plutôt du mal à accepter sa relation homosexuelle... Un sujet sensible, d'actualité et plutôt bien traité ici où le problème de l'acceptation, le manque de compréhension et d'indulgence des parents vis-à-vis de leur propre enfant sont parfaitement pointés du doigt, le parti pris du clip (et du morceau) étant limpide. Si le clip est aussi réussi, c'est aussi parce que le groupe a confié le tournage de ce dernier à Disclosure Productions (à qui on doit, entre autres, certains clips de Landmvrks, Halflives ou encore Flo), l'équipe ayant une fois de plus fait du bon boulot. Rappelons que cet EP a été enregistré, mixé et masterisé entre les murs du Homeless Studio et est en écoute intégrale sur BandCamp et sur Youtube.

All this time living your way and all those chances I've wasted To make you proud of me, was it really worth it ? 'Cause when I told you the truth, who I really am inside You put me down, yeah... / You... you put me down ! Feeling stuck in here, confined in here When all you do is dictating my life, don’t you see it’s not right I’m not the way you want, can’t be the way you are Tell me why, why can’t you get it, how can it be so hard ? I lived by you rules from the start / But that’s a game I won’t play anymore The weight you put on my shoulders / It’s dragging me to the ground Just ‘cause you don’t understand doesn’t make it ok to make me feel Ashamed of myself / Ashamed of myself
Cause now I need you more than ever to take me as I truly am and not as You’d want me to be, You’d want me to be Haven’t been all that you could’ve hoped for But I’m my own twisted little self You wonder how you can be happy about that ? Thanks for you concern, but I think I’ll pass I hurt you precious pride, well I’m so sorry You said you didn’t ask for it but what did you ask for ? You’re so focused on the things you don’t wanna see You’re so stuck on old you rules you don’t even need When it comes to someone else / It's okay to feel free But when it comes to me / It’s too hard to face it

11/12/2018

[Vidéo] Shake Shake Go : "Come Back To Me" (Paroles / Lyrics)

Shake Shake Go a sorti son dernier album Homesick le 14 septembre 2018 via Beaucoup Music et c'est toujours agréable de retrouver la bande emmenée par la chanteuse Poppy Jones et sa voix si chaleureuse !

Après avoir présenté une vidéo pour "Dinosaur" dès février 2018 (le titre qui ouvre ce second effort), c'est "Come Back To Me" - un titre dansant et fort sympa - qui a ensuite pu profiter d'un clip où les origines outre-Manche de la chanteuse sont omniprésentes sous la forme de clins d’œil so british. Les fish and chips, en passant par la cabine téléphonique rouge et même le taxi londonien : rien n'est oublié, pas même le ciel gris anglais. Retrouvez d'autres vidéo de Shake Shake Go via la page Youtube du groupe.

We used to meet / Walk down the street With all the kids from the backseats Turn back the clock / Come back to me Converse and jeans / Bob Marley tees We dyed our hair blue and bright green We owned the block / Come back to me Time after time / I close my eyes / And I remember the feeling Time after time / I close my eyes / And everything has no meaning I know I never say but / You know, you know / You're all that I need I know I never say but / You know, you know / You're all that I dream You're all that I dream about Now times have changed / We're not the same You've got a house and a baby No time for you / No time for me Gone are the days / We used to save Our summer wage to get wasted Long live the youth / Come back to me Night after night / I wonder why / We couldn't hold on for longer Night after night / I wonder why / Guess we were just growing older Time after time / I close my eyes / And I remember the feeling Time after time / I close my eyes / And wish that I wasn't dreaming You’re special to me

10/12/2018

[Vidéo] Crystal Lake : "Aeon" (Paroles / Lyrics)

Le Japon a toujours été un pays à part, notamment parce que c'est une île mais aussi parce que la culture là-bas a toujours eu quelque chose de singulier, une identité propre. Certains diront même que les japonais ont une longueur d'avance et vivent déjà dans le futur... Ce n'est pas un groupe comme Crystal Lake qui ferait dire le contraire tant la formation originaire de Tokyo semble être attachée dernièrement à dépasser les limites de son Métalcore et à dépeindre un monde dominé par les machines.

Après "The Circle" il y a quelques mois, c'est un nouveau titre baptisé "Aeon" qui s'entiche d'une vidéo (il est d'ailleurs fait référence à ce fameux cercle dans les textes). Le morceau est brutal, électronique, déstructuré (au premier abord) et démontre la capacité qu'a Crystal Lake à produire quelques chose de singulier. C'est assez perturbant mais le fond du message a au moins le mérite d'être clair. "Aeon" est extrait du prochain album du groupe, Helix, qui paraîtra le 15 février 2019 via Sharptone Records. Dans un genre similaire, en France, Titans Fall Harder distille un Métalcore électronique où la machine a elle aussi une place de choix.

Install thy kingdom of glory / We are the servants of holy Coded prayers: Emptied souls / “Blessed” by the plastic signs Template hearts (for) salvation / The circle we trust Behold the virgin spawning the filth of the human race From her womb prolonged by machines Obey and praise / Reprogram your faith Connect yourself and be absorbed by the hive Implant the lord your god / Enhanced the human race Sequenced for your perfection / Our perfection Implant the lord your god / Enhanced the human race Sequenced for more perfection / Give into system Install thy kingdom of glory / We are the servants of holy The perversion of cognition / Subterfuge, mother to delusion - Ruin Rebirth, it’s time to shed the flesh / Enslave your mind to be reborn for eternity  Install thy kingdom of glory / We are the servants of holy / In the circle we trust Verily the cry of this earth is great and verily the filth is exceedingly grievous I have come down to see what they have done all together According to the cry of it which is come unto me And now I know / Now I know / I'm watching the silence We were damned from the start / Coded by prayers of emptied souls Controlled by plastic signs and templated hearts No salvation for humanity, the wicked and filthy And still we will proclaim / In the circle we trust

08/12/2018

[Vidéo] Stuck In The Sound : "Alright" (Paroles / Lyrics)

Stuck In The Sound et les clips d'animation, c'est une longue histoire d'amour. Le groupe a en effet déjà proposé pas mal de vidéos pour illustrer ses morceaux en s'offrant les services de divers animateurs réalisateurs. Difficile d'oublier le clip proposé pour "Brother" en 2011 et celui très remarqué pour "Let's Go" publié en 2012.

En cette fin d'année 2018, le groupe français originaire de Montreuil est de retour avec un nouveau single accompagné d'un nouveau clip vidéo animé cette fois par Clément Desnos (qui figurait déjà au générique de Jésus 2000 il y a une dizaine d'années). Ce dernier met à l'honneur l'univers du manga et de l'anime dans une production visuelle chargée en grosses bastons, effets visuels et clins d’œil à des références du genre telles que Dragon Ball ou Naruto. Il y a fort à parier qu'en agissant de la sorte, Stuck In The Sound s'offre une fois de plus une très bonne visibilité ! (n.b. : Les paroles de la chanson sont disponibles en activant les sous-titres de la vidéo Youtube)


07/12/2018

[Vidéo] Blood Youth : "Keep You Alive" (Paroles / Lyrics)

Plus aucun doute possible : Blood Youth a franchi un cap en terme de genre musical. Le Hardcore mélodique aux refrains bien catchy des premiers EPs dont les visuels étaient très colorés semble déjà loin. Le prochain album des britanniques, baptisé Starve (dont le titre éponyme a été présenté dès le mois d'août 2018) et prévu pour le 22 février 2019 via Rude Records, se profile à l'horizon avec ce second extrait et il semble beaucoup plus sombre que son prédécesseur.

Blood Youth a en effet opté cette fois pour un mélange plus sombre mais néanmoins audacieux où le Hardcore côtoie un Néo-Métal sombre et malaisant qui fait penser à un étrange mélange entre les premières sonorités de Korn et un groupe à l'approche plus "moderne" comme Cane Hill (qui sortira un nouvel EP en janvier 2019). Toutefois, avec "Starve" et ce "Keep You Alive", il ne s'agit là que de deux extraits pour un disque qui comptera treize pistes au total. Reste à savoir si tout l'album sera dans cette même veine. Affaire à suivre, donc.

Scared to death of everybody / The secrets we never buried I've been trying for days just to keep you alive Can you keep me alive ? Malevolent love broke my will / When I needed help, suffering to feel Malevolent love broke my will / When I needed help, suffering to feel Are you the curse I've chosen / Tangled up in me ? Like the world we lost / Now watch me cease to be I'm suffering to feel

06/12/2018

[Vidéo] Black Honey : "Crowded City" (Paroles / Lyrics)

C'est encore une belle vidéo qu'a livrée le groupe britannique Black Honey pour "Crowded City", quatrième extrait de son album éponyme paru le 21 septembre 2018.

La ville grouillante de vie, même la nuit, est ici mise à profit pour perdre la chanteuse Izzy B. Philips séparée des autres membres du groupe. Une errance où les lumières artificielles teintées de jaune enflamment les murs, les véhicules et le visage de ce personnage semblant tout droit évadé d'un hôpital. Une sorte de mini road-trip à la sauce anglaise qui se limite à l'environnement urbain. Un nouveau clip qui vient rejoindre la série de très sympathiques vidéos publiées pour accompagner la sortie de l'album qui est en écoute intégrale sur Youtube. N'hésitez pas à visionner (à nouveau) les clips proposés pour "I Only Hurt The Ones I Love" et "Midnight".


Fell like a child, bittersweet / You've got me twisted in my sheets
Our love is wasted on the road
Back of the van when I'm dreaming of home

Now that I know that, I got nothing to fear

Well I get so low, tell me you miss me
Have you ever been alone in a crowded city ?
I get down, you take me back to when the world was rushing by me
I didn't have a care


Fell from the lights, in too deep / They sucked you into the silver screen
Top of the skyline spelt our names
Put down the phone you were never saved

Well I get so low...

Well I get so low, tell me you miss me / Have you ever been alone in a crowded city ?
I get down, you take me back to when the world was rushing by me
I didn't wanna get so low, tell me you miss me
Have you ever been alone in a crowded city ?
I get down, you take me back to when the world was rushing by me
I didn't have a care

05/12/2018

[Vidéo] Ghost Iris : "Cowardly Pride" (Paroles / Lyrics)

Les danois de Ghost Iris figureront parmi les premiers à sortir un nouvel album en ce début d'année 2019. Le groupe originaire de Copenhague s'apprête à sortir son troisième album baptisé Apple Of Discord via Long Branch Records.

On connaissait à la bande une certaine auto-dérision (revoir la vidéo pour "Euphoric State") et une pointe de légèreté qu'on avait pu découvrir dans la vidéo pour "Save Yourself" parue en 2017 à l'occasion de la sortie du précédent album Blind World. Cette fois, c'est dans le noir et éclairé par des spots de couleurs reprenant la charte graphique du nouvel album qu'on retrouve le groupe pour ce "Cowardly Pride" où le large champ vocal de Jesper est une fois de plus mis à l'honneur. Apple Of Discord sortira le 22 février 2019 et sera en écoute intégrale sur BandCamp.

Say we've come too far / The future will bear a scar Say we've come too far Of past memories of silence / That'll surely turn into violence
We were open wide with cowardly pride We were open, we're open wide Now we are defined by cowardly signs We were open, we're open wide Say we've come this far / The past will tear us apart Say we've come this far It will turn into violence And our broken souls knew this was the end of the road We gather the pieces and leave nothing behind

04/12/2018

[Vidéo] Incubus : "State Of The Art" (Paroles / Lyrics)

Incubus est un groupe qui a quand même pas mal roulé sa bosse depuis sa formation en 1991, il y a de ça plus de 25 ans. En 2017, la bande emmenée par Brandon Boyd (et sa longue crinière) a sorti son huitième album sobrement baptisé 8, ce disque ayant reçu des critiques plutôt mitigées.

Le groupe a en effet été pointé du doigt pour avoir sorti un disque manquant de personnalité, alternant entre un retour aux sources Rock (pas toujours très inspiré) et des expérimentations à la saveur douteuse, comme il l'avait été souligné à la sortie du clip pour "Loneliest" en janvier 2018. Pour "State Of The Art", on a quand même droit à de belles images tournées dans des décors variés et lors de prestations scéniques du groupe qui semble toujours prendre autant de plaisir en tournée. L'album 8 est en écoute intégrale sur Youtube.


You were the first in flight / Now a modern relic
Nearly a payphone on a one a.m. sidewalk
We're all cast aside / And we're antiquated
Right as we start to finally figure out what we are
Look at you so bright / State of the art
You're new, you're young, your blissful ignorance
It's everything they like, but the years have teeth
And sometimes they bite (sometimes they bite)
 
Look at you, you're falling apart / Built to spill, you're state of the art
Now look at you, well look at you now
 
Now do you see that smile / At the foot of the ladder
Ain't it familiar ? That was you only yesterday
But this justice feels / More like a poison apple
And inevitably everyone'll bite into it
Now look at you so bright / State of the art
You're new, you're young, your blissful ignorance
It's everything they like, but the years have teeth, and sometimes they bite
 
I'm falling, I'm falling apart / The state of, the state of the art