07/05/2015

[EP] Young Cardinals : "Lights | Burns | Despair"

Artiste : Young Cardinals
EP : Lights | Burns | Despair
Sortie : 2013
Genres : Rock Progressif, Post Rock, Rock Alternatif
Label : Autoproduction / Send The Wood Music (2014)
♥♥♥(♥)
> Ecouter l'EP sur BandCamp <

Parler des Young Cardinals presque deux ans après la sortie de cet EP, c'est ce qui s'appelle être à la bourre. Mais il n'est jamais trop tard pour savourer les bonnes choses et ce Lights | Burns | Despair en est incontestablement une. Le moment est donc venu d'en parler.

Quatre titres seulement. Il n'en aura pas fallu davantage au groupe lyonnais formé en 2012 pour devenir l'une des belles promesses de la scène Rock/Métal de la capitale des Gaules. Pourquoi ? La réponse est tout bonnement dans ce premier EP. Entre une sensibilité dans le chant, une douceur et une recherche musicale où le Post-Rock rencontre un autre Rock plus progressif et une force puisée dans le Métal, les Young Cardinals proposent une musique à l'identité forte. Et c'est cette identité qu'on retrouve dans le premier titre de l'EP. Ce "Lights, Burns and Despair" cache derrière un titre quelque peu pessimiste davantage de mélancolie et d'espoir qu'il n'y paraît. Alliant mélodies aériennes portées par la voix de Jordan et deux guitares se complétant plutôt bien, on a droit à une basse bien plus lourde accompagnant la batterie (combo qui souligne l'influence de Russian Circles dans les compos de Young Cardinals), ce qui, mine de rien, en dit assez long sur les intentions du groupe à poser sa musique sur des bases solides pour des envolées d'énergie qu'on voit pointer à l'horizon. Et c'est donc avec joie qu'on savoure l'explosion finale avec un chant hurlé presque surprenant. Tout est dit : on est ici face à du lourd, véritablement agréable à écouter.

La suite ne manque pas d'intérêt et avec seulement trois titres de plus, les Young Cardinals approfondissent leur sujet sans tomber dans la répétition. Une démonstration intelligente mettant en relief une maturité certaine et un potentiel bien réel. "My Blood Is Yours" arrive donc avec un rythme plus soutenu et une base de Rock brut bien senti où le lâché d'énergie ne se fait pas attendre, ce fameux chant hurlé étant pourtant contrecarré par des chœurs lumineux qui portent le morceau jusqu'à sa conclusion. On sent ici que le groupe joue à l'unisson une musique qui est là pour communiquer des émotions, ces mêmes émotions s'évaporant dans les limbes à la clôture du morceau.

Plus que deux titres et on commence déjà à se dire que l'expérience va être courte. Trop courte. Et ce n'est pas l'excellent "Eyes Wide Open" qui ferait dire le contraire, ce morceau étant d'ailleurs l'un des plus joués sur scène par le groupe qui semble fortement l'apprécier. Le ton est différent, la voix de Jordan portant vers le haut, tout comme les instruments qui donnent une sorte de souffle à l'ensemble. L'espoir se fait sentir, la libération aussi. Si faire passer de tels sentiments est ici l'objectif, le pari est réussi.

Arrive enfin un morceau qui fait sans doute tiquer les fans de Game Of Thrones à la lecture de son titre : "Winter Is Coming" est comme son nom l'indique un peu plus "froid". Une pièce bien plus en retenue, d'un prime abord, en guise de conclusion d'un EP qui s'avère riche. Pourtant, derrière cette fausse douceur se cache un volcan en sommeil. La montée en puissance se fait sentir sur des roulements de caisse claire libérant une véritable charge d'énergie, avec toujours ces rares mais bien présents chants hurlés. L'expérience s'achève et ne laisse pas indifférent, des accords particulièrement lourds venant conclure ce recueil de quatre titres.

Young Cardinals proposait ici quelque chose de fort. Une ligne directrice bien tenue, musicalement en tout cas, avec un potentiel certain ne laissant présager que de bonnes choses pour la suite. Une aventure à suivre pendant l'année 2015 puisqu'un premier album est en production suite à la signature des lyonnais sur le label Send The Wood Music avec là encore Fabrice Boy aux commandes. Il est possible de faire mieux, c'est évident, et il ne reste plus qu'à transformer l'essai déjà marqué d'une belle façon.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire