04/10/2011

[Album] Maniacx : "Maniacx"

Artiste : Maniacx
Album : Maniacx
Premier Album
Sortie : 2005
Genres : Hip Hop, Rap, Hip Rock, Electro
Label : Booster Prod, PIAS
Morceaux à écouter : Maniacx, Why I Rap, Rime's Shot
♥♥♥
>Ecouter l'album sur Grooveshark<

Peut-être le soleil du Sud a-t-il tapé trop fort sur la tête des trois mecs de Maniacx : Flik Flak, Nawak et Duff. Cannes, leur berceau natal, est davantage réputée pour son festival du Cinéma que pour la musique totalement barrée du trio. Pourtant, leurs prestations scéniques à travers la France ne sont pas passées inaperçue lors de leur tournée accompagnant la sortie de ce premier album éponyme : premières parties de grands groupes nationaux et internationaux ainsi qu'une sélection en Scène Découverte pour Le Printemps de Bourges qui les a grandement aidés dans leur conquête de l'hexagone.

Maniacx, c'est avant tout une mixture sonore de styles musicaux parfois radicalement opposés : du Ska, du Rock, des sons Electro sortis d'on ne sait où et surtout une grosse dose de Hip Hop à la sauce américaine. Et ça marche ! Très bien, même. Le flow de Nawak n'a pas grand chose à envier aux grands noms de la scène outre-atlantique et la musique distillée par ses deux compères alimente allègrement la folie qui se dégage à la fois des textes et de leurs personnalités. Tout est prétexte à festoyer sans trop se poser de questions : un brin d'autodérision ("Flik Flak In The Party") et une bonne dose d'humour ("Freaks", "Funny Guys"), le tout saupoudré de guitares bien grasses ("Wack Connection", "Rime's Shot") sont le cocktail explosif d'un trio qui communique une énergie débordante.

Car bien que produisant principalement du Hip Hop, ces mecs-là n'oublient pas leur penchant pour le Punk et le Rock qui tache, celui à tendance Métal. En témoignent le final de "Wack Connection", le refrain de "Rime's Shot" et le morceau caché en toute fin de "9.9". Les cuivres sur "Funny Guys" rappellent quant à eux que le Ska n'est pas loin non plus. Presque une heure de musique bien barrée s'étalant sur treize titres bien différents et distillant un univers chacun.

On ne s'ennuie (presque) pas. Quelques morceaux plus underground marquent un aspect bien plus Rap, sombre et étrange, mais toujours teinté de synthés psychédéliques apportant une touche plus Cartoon ("Dyin' Addict", "Wanted"). On notera un morceau tout en français avec "Trackstar" où le synthé très kitsch appuie le côté très farfelu du groupe. 


Un premier album surprenant, bourré de petites trouvailles sonores et de compositions détonantes. Certains leur ont reproché un style trop "copié" sur leurs collègues U.S. ou leurs mentors allemands des PuppetMastaz mais y avait-il un groupe français comme ça avant eux ? Pas vraiment. Quoiqu'il en soit, certains aimeront le style et accrocheront tout de suite à l'univers déjanté des trois sudistes mais ce mélange de genres et le ton employé peuvent parfois rebuter. Le tout reste un très bon premier album.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire