08/09/2011

[Album] Ace Out : "Sweet Sweat Songs From The Basement"

Artiste : Ace Out
Album : Sweet Sweat Songs From The Basement
Premier Album
Sortie : 2008
Genre(s) : Rock, Funk Rock, Disco Rock
Labels : Believe, KSK
Morceaux à écouter : Neverdown, She Looks for Something New, Take My Hand
♥♥♥
>Ecouter l'album sur Deezer<

La France compte trop peu de (bons) groupes de Rock. Certes, il y en a bien quelques uns qui ont profité d'une bonne production et d'une large distribution qui leur a permis d'asseoir leur réputation. Ace Out fait exception : c'est principalement grâce à leurs prestations scéniques et le bouche à oreille que ces lillois se sont fait connaître, participant à de grands festivals européens (Mainsquare et Sziget entre autres) où leur passage n'est justement pas passé inaperçu.

Ce premier album fait "à la main" n'a pas été largement distribué à sa sortie. C'est pourtant une petite bombe qui présente l'univers musical du groupe : un Rock pêchu, qui bouge, teinté de rythmes funky et disco, mélodique, et qui donne la patate. Des riffs accrocheurs et bien sentis qui sortent un peu des sentiers battus pour faire danser les jeunes et moins jeunes. Une quarantaine de minutes en boîte pour onze titres ayant chacun leur identité, ce qui rassure car il serait facile de tomber dans le "convenu qui fonctionne".

Le premier titre "Neverdown" sonne comme un appel à sauter partout : un refrain entraînant qui fait mouche et c'est bien là que réside la force du groupe. Des mélodies faciles à retenir qui donnent envie de pousser la chansonnette sur la voix haut perchée que peuvent prendre Pierre et ses acolytes. "She Looks For Something New" prend magistralement la relève : riffs endiablés, basse très funky et encore un refrain à faire pâlir les groupes "so british". Oui, car Ace Out, ce sont aussi des textes en anglais sortis parfois sur un flow très Hip-Hop mais qui ne fait pas du tout tache à l'ensemble. On reprochera (peut-être) quelques textes en français avec "Just Test It" mais ça passe. On notera aussi la voix plus hurlée sur "New Day" et "We Stand Alone", preuve que Pierre sait évoluer dans plusieurs styles, mais le tout ne tend jamais vers le Métal et reste Rock pur et dur. Enfin, quelques titres plus calmes, notamment "When The Stars", une sorte de balade illuminée et sucrée qui élargit un peu plus le domaine musical des gaillards.

Un bon premier album qui aurait mérité une plus large distribution. On a envie de bouger, de sauter, de reprendre les paroles. C'est bon, et quand c'est français, c'est encore mieux. Un groupe à découvrir sur scène car dégageant une véritable énergie communicative. En attendant le prochain album, ça s'écoute sans broncher.

INFO : Depuis la rédaction de cette chronique, le groupe a annoncé sa séparation (sans doute pour manque de temps et de moyens pour continuer) en octobre 2012.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire