22/11/2012

[Album] (hed) Planet Earth : "(hƏd)pe"

Artiste : (hed) Planet Earth
Album : (hƏd)pe
Premier Album
Sortie : 1997
Genres : Métal Alternatif, Hopcore, Rapcore, Funk Métal, Hip Hop, Punk Alternatif
Label : Jive Records
Morceaux à écouter : Firsty, Serpent Boy, Tired Of Sleep
♥♥
> Ecouter l'album sur Grooveshark <

Une chose qui frappe en écoutant ce premier album de (hed) PE ("hed" apparemment pour "high education"), ce sont tous ces genres qui viennent se mêler dans ce Rapcore nerveux et puissant. On bascule dans un même morceau du Hip Hop jazzy et funky à des riffs ultra gras et bourrins d'un Rap Métal des plus nerveux. Limp Bizkit a pourtant sorti son premier album la même année, mais les deux groupes sont presque incomparables tant la musique de (hed) PE a ce petit quelque chose de spécial et décalé. Notons que le groupe se forme en 1994 dans le Comté d'Orange, tout comme Zebrahead deux ans plus tard.

Musicalement, il est très difficile de mettre le groupe dans une case : le Néo Métal ? Non. Le Rap Métal ? Peut-être mais cela ne convient pas. Les influences Punk et Hip Hop de (hed) PE ont même donné naissance à un tout nouveau genre baptisé le "G-Punk" pour "Gangsta Punk", alors 'faut voir le problème ! En fin de compte, (hed) PE fait un peu de tout. Les guitares saturées sortent des riffs bourrins mais ne rechignent aucunement sur des lignes plus aériennes et légères ("Darky"), le tout moyennant pédales à effets qui rappellent sans conteste Snot et son excellentissime album "Get Some" ainsi que le Korn des première heures ("Ground").

Le problème ici, c'est que ce premier album est un ensemble complet, puissant et démontrant un grand potentiel mais que la ligne directrice est difficilement identifiable : on y trouve des pièces très violentes ("Serpent Boy" avec ses notes ultra aigües en fond des fameux "Take A Look Around !") et d'autres beaucoup plus posées comme le très bon "Tired Of Sleep" qui est clairement orienté Hip Hop au groove porté par une basse (contrebasse ?) ronde à souhait. Des éléments qui font de ce premier album un album "casse gueule" et le groupe en a bien payé les frais à sa sortie. En effet, Jared Gomes et sa bande ont été contraints de rembourser les pertes sur les ventes de cet album à Jive Records qui est à la base un label de Hip Hop, le groupe se considérant davantage comme apparenté au genre Punk. Le résultat fut sans appel : les ventes furent calamiteuses.

Il ne manque pourtant pas grand chose pour faire de cette galette un truc agréable à écouter car tout est là. S'il fallait comparer cet album éponyme à un autre pour son côté bancale, c'est sans hésiter que je citerai le premier album d'Incubus.

Difficile de juger donc, tant le parti pris est personnel et respectable, car cet album sort évidemment du lot. Pour certains, (hed) PE fait partie de ces génies incompris qui se sont faits submerger par la vague Limp Bizkit et compagnie. Pour les autres, le fait que cet album n'ait pas fonctionné est amplement mérité. On ne peut cependant pas nier la bonne dose d'énergie que le groupe libère dans sa musique sur fond Punk des plus jouissif et entraînant ("Firsty"). Une curiosité qu'il faut quand même écouter au moins une fois dans sa vie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire