30/01/2012

[Album] The Qemists : "Spirit In The System"

Artiste : The Qemists
Album : Spirit In The System
Deuxième Album
Sortie : 2010
Genres : Drum and Bass, Electro, Breakbeat, Dubstep
Label : Ninja Tune
Morceaux à écouter : Take It Back, Renegade, Your Revolution
♥♥
>Ecouter l'album sur Grooveshark<

Un an après leur premier album sur le label Ninja Tune, The Qemists remettent le couvert avec ce deuxième opus qu'est "Spirit In The System". Il fallait retenir l'orientation très Rock de la Drum and Bass que composait le groupe, véritable marque de fabrique qui offrait tout son potentiel et son énergie en live. Cependant, tandis que le premier album était plaisant et comptait quelques perles instrumentales sur la tracklist, ce deuxième effort déçoit davantage, et ce sur plusieurs points.

Tout d'abord, une tracklist qui s'allège d'un morceau, réduisant le nombre de ceux-ci à dix seulement. Mais ce qui est surtout triste ici, c'est l'absence totale de morceaux purement instrumentaux. Malgré un agréable "Your Revolution" en clôture de la galette (et la participation de Matt Rose), la pilule a du mal à passer pour un adepte de pièces vitaminées comme les quelques unes du premier opus. Le groupe est effectivement "limité" par l'absence de vocaliste attitré et s'arrange donc pour des featurings de toutes sortes, notamment le surprenant "Take It Back" où Rou Reynolds (Enter Shikari) vient prêter sa voix pour ouvrir la galette. Sympathique, mais il n'y a pas de quoi casser trois pattes à un canard.

Et il est de même pour l'intégralité de cet opus dont on ne retiendra que quelques rares passages plaisants à l'oreille, les mélodies ou lignes de basses étant bien trop répétitives et peu inspirées pour laisser une trace indélébile. Le tout reste plutôt plat, sans véritablement s'envoler, à l'image d'un "The Only Love Song" qui malgré des textes aériens reste trop pauvre musicalement pour avoir un grand intérêt. En ressortent tout de même quelques petits "trucs" sympathiques, comme l'intro de "Renegade" et son chant synthétisé suivi d'un flow Hip Hop sur fond de Dubstep saucé Dancefloor. Un peu facile mais agréable, comparable à "Apocalypse". "Bones" vient apporter son petit charme rétro mais c'est en grande partie grâce à la voix du vocaliste de Kellermensch tout droit venu du Danemark.

En bref, un album plutôt fade mais qui reste tout de même énergique, comme son prédécesseur. Un second effort qui reste tout de même bien en deçà de ce qu'avait pu présenter le trio sur "Join The Q". Reste à espérer de meilleures inspirations pour la suite et un retour aux productions instrumentales, véritable point fort de la musique du groupe, outre ses productions live remarquables en puissance et énergie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire