03/01/2012

[Album] Shaka Ponk : "Loco Con Da Frenchy Talkin' "

Artiste : Shaka Ponk
Album : Loco Con Da Frenchy Talkin'
Premier Album
Sortie : 2006
Genres : Rock Electro, Rock Alternatif, Métal Alternatif, Rock Psychédélique et Expérimental, Post Punk
Label : Edel Records
Morceaux à écouter : Disto Cake, Dot Coma, Hell'O, Sonic
♥♥♥♥
>Ecouter l'album sur Grooveshark<

Certains me reprocheront de taper dans le vieux disque, dans quelque chose qu'on a déjà écouté en boucle. Je sais bien qu'il faudrait se mettre à la page mais ai-je vraiment le temps de tout écouter ? En attendant d'emplir mes oreilles de sonorités toutes fraîches, je tape dans "l'ancien", oui. Cependant, même si il est difficile d'être passé à côté du raz de marée Shaka Ponk ces quelques dernières années, ce disque n'avait pourtant pas (trop) fait parler de lui à l'époque de sa sortie. Quel dommage qu'il ait fallu attendre le second opus pour que la majorité des fans d'aujourd'hui se penchent sur cette petite merveille d'Electro Rock totalement barré.

Avec ce premier opus, le groupe pose les bases : une pochette présentant un singe peinturluré et arborant des plumes (connaissant les penchants du groupe aujourd'hui, on peut supposer à une mise en bouche entre la libération sexuelle et la folie totale). Goz, de son doux nom, mascotte officielle du groupe lors des prestations scéniques, n'en reste pas moins un personnage fictif. Les autres membres, eux, sont bien réels mais tout aussi décalés. La preuve en est ce petit logo placardé sur la plupart des disques aux textes "qui nécessitent l'avis d'un adulte pour pouvoir les écouter". Oui mais voilà, il n'en est rien : on peut lire ici "Parental Advisory No Sens Lyrics". L'excitation n'en était que plus grande avant la première écoute du disque : mais que va-t-on bien pouvoir trouver là-dedans ?

Les réponses à cette question étaient (et sont toujours) multiples. Pas moins de dix-huit titres pour plus d'une heure d'écoute, chaque morceau étant une sorte d'objet étrange et pourtant attachant qu'on s'amuse à décortiquer. Shaka Ponk, c'est une sorte d'ovni musical qui débarquait d'on ne sait où avec un mélange d'anglais, d'espagnol et même d'esperanto dans les textes. Les membres étant pourtant d'origine française, ils signent et se font tout d'abord connaître en Allemagne. Comme si les Indiens d'Amérique avaient pactisé avec la graine d'un Punk Rock saupoudré au Métal tout en s'attirant les grâces de l'Electro parfois rétro, ce premier album est une sorte de pot pourri où tout ce petit monde se retrouve pour détonner.

Ce premier album mélangeait donc des beats Electro marqués à une guitare électrique sur fond de synthés Funky et incroyablement kitsch ("Body Cult"). Avec un amour inconditionnel pour le Rock pur et dur mais sachant être Groovy parfois, flirtant avec l'Industriel, la batterie (une boîte à rythme en fait) martelait le tout afin d'offrir de belles envolées en Live et ravir certains venus chercher un petit pogo ou autre slam ("Techno Kills", "Dot Coma"). Un petit côté borderline qui a donné naissance à des morceaux diamétralement opposés tels que "Spit-Low" et "Sonic", pièce venant clôturer l'album sur presque huit minutes avec des riffs heavy à souhait sur fond de cris tribaux justifiant Goz sur la pochette. Une sorte de voyage tordu et pourtant si plaisant qui permet au groupe de présenter tout son potentiel et de développer son univers si personnel.

Un premier album qui "dépotait grave" et dont beaucoup de morceaux sont encore joués en live, preuve que l'esprit Shaka Ponk a réellement pris naissance avec cet album et n'a pas attendu le grand succès auprès du public lors des années qui suivirent. Une petite perle qui s'écoute partout et en toutes conditions. Depuis, il est possible de profiter de tout l'esprit Shaka avec de nombreux clips animés supervisés par Frah (chanteur mais aussi web designer/graphiste) et la fameuse Monkey TV en ligne. Une sorte de bande amicale qu'on peut suivre au jour le jour comme un vrai show à l'américaine : un petit régal.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire