08/02/2012

[Album] Mattafix : "Rhythm & Hymns"

Artiste : Mattafix
Album : Rhythm & Hymns
Deuxième Album
Sortie : 2007
Genres : Hip Hop, World Music, Reggae, Soul, Rock Alternatif
Label :  Virgin Records
Morceaux à écouter : Living Darfur, Angel on My Shoulder, Freeman
♥♥
>Ecouter l'album sur Grooveshark<

Après un premier album fort sympathique, Mattafix sort son second effort deux ans plus tard. Le duo a entre temps oeuvré au sein de différentes agences humanitaires opérant dans la région du Darfour. C'est d'ailleurs là-bas que le morceau "Living Darfour" sera enregistré avec les populations locales que l'on peut entendre à l'écoute (ainsi que sur "Stranger Forever"). Le clip sera lui aussi tourné avec des images de la région et la participation de Matt Damon en introduction.

Musicalement, le duo exploite ce qui fonctionnait assez bien dans le premier opus : un mélange de Hip Hop à la sauce Soul, d'une légèreté assumée et appuyée par la voix de Marlon Roudette. Cependant, le groupe s'approprie d'autres genres, comme sur "Got To Lose" où la guitare électrique fait son apparition, offrant cette sonorité davantage Rock'n Roll.

Le tout reste cependant très zen et intimiste. Comme certaines pièces du premier opus, Roudette chante davantage qu'il ne rappe et divers instruments (guitare, piano...) viennent étoffer le beat Electro et les synthés très posés et au tempo lent ("In My Life", "In The Background").

Malgré une légèreté qui donne un côté passe-partout à la musique du groupe, l'effet n'a plus le même impact que pour "Signs Of A Struggle". On découvre une malheureuse redondance dans les compositions et même le ton Rap/Ragga plus affirmé pour certains refrains et le Beatbox à la flûte traversière ("Things Have Changed") ne parviennent pas à faire oublier la voix de Roudette trop monotone et répétitive. Ce qui faisait la force du premier opus devient en quelques sortes le point faible de ce second effort. De trop nombreuses écoutes vont presque jusqu'à créer une sorte d'ennui. La clôture de l'album sur l'étrange "Separate Ways" met presque mal à l'aise malgré une poésie et un lyrisme indéniables, notamment à cause de sa longue introduction où Roudette s'exprime en Slam.

Bref, on ne va pas épiloguer. Cet album s'écoute bien volontiers mais depuis le temps qu'il tourne sur ma playlist, je me rends compte qu'il ne crée plus la même émotion qu'à la première écoute. Il en devient presque fatiguant. Agréable à l'oreille désireuse de se détendre en douceur, un second effort qui ne marque pas autant que son aîné. Le groupe se séparera ensuite, Marlon Roudette se lançant dans un projet solo dès 2010.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire