14/11/2011

[Album] Pendulum : "Hold Your Colour"

Artiste : Pendulum
Album : Hold Your Colour
Premier Album
Sortie : 2005
Genres : Drum and Bass, Electro, Breakbeat
Label : Breakbeat Kaos
Morceaux à écouter : Slam, Tarantula, Hold Your Colour
♥♥♥♥
>Ecouter l'album sur Grooveshark<

Bien évidemment, toute personne ayant pour habitude d'écouter de la Drum and Bass n'a pu passer à coté de cet album qui a fait de Pendulum l'un des groupes les plus connus du genre. Le trio, formé en 2002 et originaire d'Australie, s'est délocalisé par la suite au Royaume-Uni où, dès sa sortie, ce premier disque a été reçu comme il se doit : c'est à dire très bien. C'est en effet l'un des albums du genre les plus vendus dans le monde. Porté par Rob Swire, DJ, chanteur, compositeur, producteur et multiinstrumentiste, le groupe ne s'arrête pas à la musique Electro et aime se produire en version instrumentale entouré de musiciens.

Ce qui frappe dans cet album, c'est sa construction et son aspect théâtral. Une intro parlée qui plonge l'auditeur (de façon presque prétentieuse) dans l'univers un brin décalé et futuriste de la musique du groupe. Ce côté un peu "à côté de la plaque" se retrouve d'ailleurs dans le clip de "Slam", premier vrai morceau de la galette. On reconnaît la touche du groupe dans des basses sourdes et épaisses, le tout agrémenté de synthés tordus, parfois aigus, un brin rétro-futuristes. Notons aussi la présence de cuivres pour apporter un aspect jazzy mais néanmoins puissant et exotique ("Plastic World", "Tarantula").

Mais ce qui est parfaitement reconnaissable chez Pendulum, c'est ce côté atmosphérique si particulier qui fait planer : des synthés légers et aériens pour composer le fond d'une musique véritablement axée sur l'énergie et le rythme, de quoi faire vibrer les dancefloors ("Fasten Your Seatbelt"). Pour couronner le tout, on a droit à des voix (Jasmine Yee ainsi que d'autres samples) qui ont la "fâcheuse" mais très agréable tendance à envoûter l'auditeur le plus récalcitrant ("Sounds Of Life", "Still Grey"). Des morceaux colorés viennent embellir une musique qui pourraient être plus froide et plus "industrielle" : ainsi, on retrouve des morceaux aussi étranges que poétiques, teintés de samples de guitares acoustiques ("Girl In The Fire", "Out Here") au milieu des autres moins éclectiques et davantage là pour répondre aux attentes des fervents admirateurs de la musique Electro bourrine pure et dure ("Through The Loop", "The Terminal").

Un album complet, à la large palette musicale et aux sons variés, qui présente le talent de trois musiciens inspirés. Notons la réédition de cette galette en 2007 avec l'excellent "Blood Sugar" et "Axle Grinder", un peu moins connu. Du beau boulot qui s'écoute surtout pour se trémousser et faire la fête.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire