22/11/2011

[Album] Ill Niño : "Revolution Revoluciõn"

Artiste : Ill Niño
Album : Revolution Revoluciõn
Premier Album
Sortie : 2001
Genres : Métal Alternatif, Néo Métal, Métal Latino, Rapcore
Label : Roadrunner Records
Morceaux à écouter : Unreal, Rumba, I Am Loco
♥♥♥♥
>Ecouter l'album sur Grooveshark<

Tandis que Linkin Park profite du succès de son premier album, se mettant en première place de la scène Néo Métal montante, Ill Niño débarque avec son premier véritable album. Après un EP sorti en 2000, le groupe change de line up, notamment Cristian Machado qui troquera sa basse pour le micro. Le groupe se forme d'abord en 1998 autour de Dave Chavarri, batteur de profession. Le but est de composer un groupe de Métal Mélodique sur fond de musique Latino. C'est ce qui démarque (quelque peu) Ill Niño du reste des nombreux groupes qui participeront à la vague Néo Métal de l'époque.

La première écoute ne laisse pas indifférent, qu'on aime ou pas. Puissante, explosive parfois, aux guitares saturées sortant des riffs acérés, la musique du groupe est un concentré d'énergie qui écorche les oreilles des auditeurs peu adeptes du genre. Pourtant on peut trouver une finesse toute particulière dans la touche Latino que le groupe introduit dans ses compositions : la preuve en est avec la morceau d'introduction "God Save Us" et son bridge à la guitare acoustique très présente sur certaines pistes de l'album ("With You"). On retrouve les percussions de Roger Vasquez en plus de la batterie sur pratiquement tous les morceaux de l'album ("Rumba"), ce qui donne cette chaleur quelque peu exotique.

Mais, comme dans tout groupe du genre, c'est au frontman que revient la difficile charge de donner vie à l'ensemble. Heureusement pour eux, Ill Niño s'assure un atout non négligeable en la personne de Cristian Machado qui, en plus de profiter de son timbre de voix brésilienne particulièrement reconnaissable (en plus de textes en espagnol), se permet des enjambées entre un cri guttural et des envolées claires sur fond de double pédale ("Unreal"). Le bonhomme s'aventure aussi en terrain très Rapcore ("I Am Loco"), murmurant et crachant dans son micro d'une façon qui n'est pas sans rappeler un certain Chino Moreno de chez Deftones.

Musicalement, le tout est travaillé, surtout au niveau des percussions qui se complètent sans que la batterie ne couvre le tout. Bien que pratiquant des riffs faciles et efficaces, Ill Niño a la chance de compter sur de bons guitaristes qui viennent pimenter tout ça de quelques lignes pas mal trouvées (parfois au son de guitares flamenco). Mais finalement, ce qui fait toute l'identité de Ill Niño, ce sont ses membres aux origines variées (Brésil, Mexique ou encore République Dominicaine...), origines qui justifient par ailleurs la musique Latino du groupe.

Un bon premier album qui sort du lot et qui restera une référence malgré les années : le groupe composera ses setlists live avec une grande majorité de morceaux composés sur cet opus. Une galette à ne pas mettre entre toutes les oreilles toutefois : tympans fragiles s'abstenir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire