29/07/2012

[EP] LD.Kharst : "LD.Kharst"

Artiste : LD.Kharst
EP : LD.Kharst
Sortie : 2012
Genres : Post Rock, Postcore, Mathcore, Instrumental
Label : Autoproduction
♥♥♥
> Ecouter et télécharger gratuitement l'EP sur BandCamp <

Il y a des jours comme ça où le temps dehors ne laisserait rien d'autre comme sensations et sentiments que la nostalgie d'instants passés, la mélancolie, voire le désespoir. Pourtant, rien de tout cela ne devrait être perçu comme négatif. On en vient d'ailleurs à mieux comprendre ces quelques mots extraits de textes illustrant chacun des morceaux sur le site officiel du groupe : "Je crois bien que la dernière fois que j'ai réussi à sourire, il pleuvait". Chez LD.Kharst, la musique est riche mais n'est ni heureuse, ni triste.

Dans le "petit" monde de l'instrumental, je reconnais que ma culture est, à l'heure où j'écris ces lignes, encore bien maigre. Je me cantonnerai donc à parler du peu que je connais : LD.Kharst sonne dans mes oreilles comme la rencontre, à leurs prémices, de groupes comme Red Sparowes et Long Distance Calling. L'épaisseur, la lourdeur de certains passages, la poésie de certaines lignes, la construction des morceaux en général et le jeu de batterie ont dirigé mon avis. Oui mais voilà, LD.Kharst, c'est corrézien et donc français et ça, ça fait du bien.

Ici, pas de chanteur, comme dans beaucoup d'autres groupes du genre même si une voix trouverait facilement sa place dans le flot musical que le quatuor déverse. Un EP de presque trente minutes de notes parfois torturées et sombres et de Post Rock qui n'en est pas vraiment. Bref, un truc très personnel et original qui se démarque du lot. Une générosité aussi qui ne se limite pas qu'à la musique : l'EP est ainsi en libre téléchargement sur le site officiel du groupe car, selon eux "La création n’a pas de prix" et chacun est libre de financer ou non le projet des musiciens pour, peut-être, offrir une nouvelle galette dans l'avenir. Une vision de la musique qui remet tout le monde à sa place, surtout les gros labels ou autres artistes profitant d'une production hyper-musclée.

Six pièces qui s'écoutent d'une traite même si l'interlude en fin de "Light" vient casser la succession des titres et des mélodies. Entre énergie communicative et instants contemplatifs, on accède au monde de LD.Kharst parfois difficilement tellement le son aurait mérité un meilleur traitement (notamment celui de la batterie et surtout la caisse claire qui sonne très mollement : dommage !). Il n'en reste pas moins que le voyage ne laisse pas indifférent et mérite qu'on y jette une oreille, juste pour "savoir" et peut-être raconter sa propre version.

Un EP qui vaut le détour, donc. En espérant que si l'aventure continue pour le quatuor, le son n'en sera que meilleur. le potentiel est grand et reste encore à maîtriser parfois mais on s'incline devant la générosité du groupe, tant musicale qu'humaine.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire