03/04/2012

[Album] Kiddus I : "Inna De Yard"

Artiste : Kiddus I
Album : Inna de Yard
Premier Album
Sortie : 2004
Genres : Reggae, Roots
Label : Makasound
Morceaux à écouter : No Salvation Until, A Prayer for you, Graduation in Zion
♥♥♥♥♥
>Ecouter l'album sur Grooveshark< 

Que reste-t-il du premier film sur le blues made in Jamaica ? Si en effet Rockers, sorti en 1978 par Ted Bafaloukos, avait permis à toute une génération de découvrir le monde rastafari, c'est en 2004 que Kiddus I, né Franck Dowding, décide d'enregistrer à nouveau ce qui avait fait la puissance de la BO du film : le titre "Graduation in Zion" est un pilier de l'histoire de raggae.

Dans l'hexagone, cette musique si intemporelle, que Gainsbare s'appropriait volontiers pour scander notre Marseillaise désuette, a finalement séduit un public à la recherche d'un mode d'expression où la sincérité résulte du mélange de la tradition et de la modernité.

C'est à l'âge de 60 ans que Kiddus I décide de réunir les meilleurs musiciens du genre afin d'enregistrer cet album, nommé à juste titre "Inna de Yard", car enregistré dans la cour intérieure de la maison de Earl "Chinna" Smith. Un retour aux racines qui s'observe par le choix d'instruments simples : une guitare, des percussions Nyahbingy, et la voix de l'homme. Certains seront sans doute étonnés devant la qualité sonore du morceau "No Salvation Until", sorte d'ode à la paix, tant l'acoustique des instruments cristallise la voix solennelle du chanteur.

Faut-il rappeler que le rythme reggae s'inspire de la pulsation du coeur humain, et que sa musique est un appel à la prière, une façon de transcender le monde pour toucher les esprits. Voilà un exemple même de musique-rituelle, qui s'approprie le monde avec ses dynamiques, ses absurdités, son chaos.

Tout bon mélomane ayant déjà entonné les refrains de Bob Marley sera confronté, à l'écoute de cet album, à la véritable essence du reggae, le "roots" (trad. "Racines"). L'album n'a pas de structure insolite, se composant de dix morceaux seulement ; l'ouverture se fait avec "A Prayer For You", qui pose très vite l'atmosphère de tout l'album, avec ses lignes de basses très épurées, son tempo lent, et la voix chaude et douce à la fois du désormais vieux Kiddus I.

Quelques vidéos sur internet vous dévoileront les secrets de l'enregistrement de cet album, dont la prise, in situ en Jamaïque, est comme improvisée pour capturer l'essence de la musique dans son milieu. On y voit alors du beau monde, puisqu'à la formation de base s'ajoute la section cuivre des Skatalites, Winston Mc Anuff Junior au drum-kit, et l'un des chanteurs des Congos, reconnaissable à ses énormes dreadlocks blanches et son regard de vieux loup (Cedrik Myton).

Chronique rédigée par Comte Vergil

Aucun commentaire:

Publier un commentaire