13/04/2012

[Album] Raised Fist : "Ignoring The Guidelines"

Artiste : Raised Fist
Album : Ignoring The Guidelines
Deuxième Album
Sortie : 2000
Genres : Hardcore, Punk, Métalcore
Label : Burning Heart Records
Morceaux à écouter : Running Man, Breaking Me Up, Working On Wood
♥♥♥♥
>Ecouter l'album sur Grooveshark<

Une pochette sombre, abstraite, sobre, mais efficace. D'une étrange façon, certaines formes géométriques me rappellent le pictogramme de A Perfect Circle mais le sujet, musicalement parlant, en est bien éloigné. Raised Fist offrait ce deuxième album environ un an et demi après Fuel qui permit au groupe d'entrer en force sur la scène Hardcore mondiale. Avec ce deuxième effort, le combo s'impose bel et bien comme nouvelle référence incontournable du genre.

Dès "Running Man" en ouverture, on sent qu'une énergie nouvelle est là. Tout est différent : plus puissant, plus gras, plus fort. Bref, le coup de poing se prend en pleine gueule et c'est avec joie qu'on le reçoit. La batterie de l'homme "machine" Oskar Karlsson sonne fort, ce dernier plaçant ses coups de pédale avec une précision chirurgicale. La guitare se charge d'une épaisseur nouvelle qui vient apporter une touche bien plus Métalcore que sur le premier album (la palme revient à "Working On Wood"). La basse se teinte d'un son métallique qui se voit amplifié par le jeu au médiator. Mais la bonne surprise, c'est la voix d'Alexander Hagman qui prend une toute nouvelle place et s'impose enfin devant les instruments. Une hargne et une rage laissant transparaître une certaine violence mais celle-ci se transforme rapidement en une énergie positive diaboliquement efficace. Le résultat est là : on sent notre tête se balancer d'avant en arrière et nos jambes partir en mosh tant l'envie de suivre le tempo plus lent de certains morceaux ("Breaking Me Up") et des passages instrumentaux est forte ("Twisted Debate").

Certaines pièces suivent un tempo des plus soutenus ("Wasting Your Time") et l'ensemble passe vite, donc. Les onze titres s'enchaînent rapidement, sans problème si on supporte cette nouvelle vague agressive, mais les quelques vingt-sept minutes nous laisseraient presque sur notre faim tant le festin est bon. "Breaking Me Up" (qui profite d'ailleurs d'un clip) fait partie de ces morceaux devenus cultes dans un genre que le groupe vient marquer d'une pierre angulaire avec cette galette. Le calibre est pesé et surtout bien dosé, et avec Daniel Bergstand aux commandes (qui a également travaillé avec Meshuggah et Machine Head), il ne fallait pas s'attendre à moins.

Un album d'une énergie et une puissance rare. Un tout nouveau départ pour Raised Fist qui, dès ce deuxième album, s'offrait un nouvel élan pour un avenir glorieux et démontrait par la même occasion sa capacité à donner un nouveau souffle au genre. Jouissif.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire