10/10/2012

[Album] Raised Fist : "Dedication"

Artiste : Raised Fist
Album : Dedication
Troisième Album
Sortie : 2002
Genres : Hardcore, Punk, Métalcore
Label : Burning Heart Records
Morceaux à écouter : Message Beneath Contempt, Dedication, Another Day
♥♥♥♥♥
> Ecouter l'album sur Grooveshark <

En seulement deux albums au compteur, Raised Fist a su s'imposer de façon magistrale sur la scène Hardcore mondiale, s'inspirant largement des plus grands noms du genre originaires des USA. Seulement voilà, le combo suédois fait encore mieux et plutôt que de rester dans l'ombre des piliers du Hardcore américain, s'offre le luxe de percer et se hisser au sommet. Ce troisième album va droit au but et permet à Raised Fist de faire... du Raised Fist !

Comme toute bonne galette de Hardcore, ce n'est pas dans la durée qu'il faut voir l'intérêt de la chose (même si on a droit ici à un peu plus de trente cinq minutes de musique) mais bien dans l'impact. Et quel impact ! Une bonne cartouche en plein dans les oreilles ! Le groupe oublie quelque peu ce son Métalcore (vraiment très très gras) apparu sur "Ignoring The Guidelines" pour gagner en clarté (même si "Message Beneath Contempt" en a gardé quelques traces, mais on ne s'en plaindra pas !), Alexander emploie au mieux sa voix, la basse est toujours aussi audible et a souvent la part belle sur certains couplets ("Message Beneath Contempt") et "Monsieur Machine" Oskar Karlsson ne fait toujours pas dans la dentelle ("That's Why"). Enfin, on peut noter l'apparition d'une seconde guitare en la personne de Daniel Holmberg. Du pur bonheur qui transpire à travers une énergie débordante et communicative.

Mais Raised Fist, ce n'est pas "simplement" du Hardcore, c'est un peu plus. Malgré une certaine violence, la fine équipe nordique rappelle qu'elle est aussi adepte de quelques "lenteurs" et passages plus "aériens" (des termes à prendre avec des pincettes dans le genre qu'est le Hardcore !) et le prouve d'une belle façon, notamment avec "Another Day" qui offre un contraste surprenant entre couplets incroyablement lourds et brutaux, soutenus par des gang vocals hargneux et des bridges légers et poétiques à souhait, dont le second vient conclure magnifiquement le morceau. C'est jouissif et il fallait l'oser !

En somme, un album complet qui propulse le groupe au sommet de son art et offre des pièces incroyablement longues pour du bon vieux Hardcore qui tache, notamment grâce à la pratique de certains tempos lents ("Disable Me" -attention, vidéo humoristique- et "Illustration Of Desparation" semblant tous deux sortis du même oeuf). On notera un petit bémol tout de même avec "Between The Demons" et le featuring avec Gustav Jorde (chanteur de Defleshed, groupe d'ailleurs formé avec Oskar Karlsson) qui met Raised Fist sur la dangereuse pente du Métalcore bourrin et sombre : le morceau le moins intéressant pour moi. Il n'en reste pas moins que Dedication est un album incontournable qui permet d'installer définitivement le groupe parmi les références du genre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire