10/06/2012

[Split] FTX & Woof : "FTX/Woof"

Artistes : FTX / Woof
Split
Sortie : 2005
Genres : Punk, Hardcore, Hardcore Oldshcool
Label : Come Dancing Records
Morceaux à écouter :  Just A Game (FTX), Payback (FTX), Sander (Woof)
♥♥♥
>FTX sur MySpace<
>Woof sur MySpace<

Trois ans après un premier album bien sympathique, FTX signait chez Come Dancing Records ce split en compagnie de Woof, groupe allemand du même genre. Huit titres, quatre de chacune des deux contrées, deux types de musique pour une quinzaine de minutes en boîte. Pas de quoi sauter au plafond mais les petits groupes européens ont tellement de mal à se faire une place au milieu des super poids lourds américains et d'autres groupes européens comme Raised Fist qu'il fallait tout simplement se réjouir à la sortie de cette galette. Galette achetée dès sa sortie dans un skate shop neversois (Nevers étant la terre natale de FTX pour ceux qui l'oublieraient) et qui n'existe d'ailleurs plus....

C'est FTX qui ouvre le bal avec un "What It Means ?" démontrant que l'énergie du groupe ne s'était pas envolée depuis "Life Is Too Short" : une double pédale qui martèle, du deux temps qui tache, une basse qui s'envole parfois, des riffs toujours aussi incisifs et des gang vocals qui supportent le tout. Rien à dire, c'est nerveux et ça envoie du gros. La voix de Stoof a été davantage travaillée, donnant un nouveau souffle à l'ensemble. Les trois morceaux suivant sont dans la même lignée et on en redemande. Alternant passages mélodiques et chantés et breaks instrumentaux ô combien puissants, on se régale d'un bout à l'autre. Entre le final de "Other Side" sur fond de double pédale pas trop mal traitée au niveau du son, un "Just A Game" énervé et communicatif et une reprise de Strong As Ten avec un "Payback" surprenant où des voix de femmes/enfants (?) viennent poser un "Because Of Your Mistakes" des plus jouissifs, il y a tout simplement de quoi s'exciter. La recette fonctionne et est efficace. Dommage que tout ça passe si vite (aucun de ces quatre morceaux n'excède deux minutes).

La suite est différente mais loin d'être désagréable avec Woof qui pose les quatre morceaux suivants de ce split. Le groupe évolue dans un style un peu plus posé que FTX mais ne manque en rien de puissance. Seul petit bémol peut-être (à mes yeux) : la voix criarde qui montre très vite ses limites. Ce sont tout de même quatre belles compositions que Woof offre sur ce disque, avec des finish bien souvent instrumentaux ponctués de breaks étonnants qui évitent de laisser s'installer l'ennui ("Contradiction"). On notera la tentative de reprendre les Beatles avec un "Hard Day's Night" peu convaincant au début mais qui tourne plus métalcore lors du bridge central. Un de ces petits détails qui permet de rectifier efficacement le tir.

En gros, une galette de Hardcore qui n'est pas un grand chef d'oeuvre mais qui reste fort sympathique. Un petit cocktail explosif qui permet d'écouter quelques échantillons du bon Hardcore européen souvent méconnu. Frais et jouissif.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire