07/12/2011

[Album] Breaking Benjamin : "We Are Not Alone"

Artiste : Breaking Benjamin
Album : We Are Not Alone
Deuxième Album
Sortie : 2004
Genres : Rock Alternatif, Métal Alternatif, Post Grunge
Label :  Hollywood Records
Morceaux à écouter : So Cold, Breakdown, Believe
♥♥
>Ecouter l'album sur Grooveshark<

Après un premier album qui se perdait entre Rock mielleux et Métal Alternatif un peu plus dur, Breaking Benjamin nous livre un deuxième album deux ans plus tard. Avec le (petit mais bien réel) potentiel du groupe, on pouvait s'attendre à quelque chose de plus poussé que le premier opus qu'était "Saturate". Le groupe signe de nouveau chez Hollywood Records mais change de producteur. Alors le résultat est-il meilleur ? Pas évident de répondre à cette question.

En effet, premier constat lorsqu'on regarde le disque "de l'extérieur", une pochette sobre avec toujours le nom du groupe et le titre du disque bien apparents (avec une grosse faute de goût au niveau de la typo très impersonnelle, enfin ce n'est que mon avis). Ensuite, la tracklist : pratiquement le même nombre de pistes (ça ne veut rien dire vous me direz mais j'y viens) pour à peine quarante minutes d'écoute. Un peu maigre. Voilà pour ce qui est de l'architecture dirons-nous.

Passons à l'écoute. Point positif avec "So Cold" en ouverture, on se dit que le groupe a approfondi son sujet, a davantage donné de contenu à ses productions. On a même droit à un petit solo bien placé qui réjouit les oreilles. Autre point positif, le son est meilleur, plus propre et le travail de Benjamin Burnley sur sa voix est audible. En gros, ce premier morceau annonce une couleur qui donne envie d'écouter la suite mais malheureusement, notre engouement est vite dissipé.

Premièrement parce qu'on retrouve ce côté hésitant entre Rock mielleux pour les pucelles de collège (pardonnez-moi pour le vocabulaire) et la volonté pourtant de vouloir faire du plus gras, plus brut. Il en résulte un son de guitare bien saturée et épaisse doublée d'une guitare acoustique omniprésente, notamment sur un morceau où celle-ci devient le seul instrument. Un morceau qui crée un air de déjà vu : une sorte de balade qui rappelle étrangement "Forever" sur le premier album... Et s'il n'y avait que ça ! Même "Forget It", pièce centrale du disque, semble tout droit venue de ce même premier album, comparable à "Next To Nothing", elle aussi sixième piste de la tracklist. Coïncidence ? Aucune idée mais cette architecture donne tout simplement l'impression d'être un copié/collé et c'est bien dommage.

Niveau compositions, davantage de subtilités, il faut l'avouer. Davantage de travail aussi. Mais ça ne suffit pas. La batterie reste assez plate malgré quelques brefs petits sursauts (double pédale ou roulements en conclusion de "Firefly"). Et la basse reste toujours aussi inaudible derrière les guitares bien mises en avant. Ces mêmes guitares qui ont pourtant le mérite de se compléter assez bien parfois, nous offrant aussi quelques effets sympatoches ("Polyamorous"). Insuffisant pourtant pour rattraper le tout. Autre petit détail qui en fera sourire plus d'un : Burnley ne peut toujours pas retenir ses mimiques faciales lorsqu'il chante, même dans les clips du groupe ("Sooner Or Later").

Bref, un deuxième disque moyen, fidèle aux directions qu'avait déjà pris le groupe avec "Saturate". Accessible, il s'écoute tout de même assez bien mais ne marque pas les esprits. Seuls les vrais fans seront ravis de retrouver ce qu'ils avaient aimé dans le premier opus. On notera la triste absence sur ce disque d'un titre comme "Blow Me Away" (qui existe en deux versions dont une en featuring avec Valora) qui figurera sur la bande originale du jeu Halo 2.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire