02/03/2014

[EP] Bak Trak : "Voltage"

Artiste : Bak Trak
EP : Voltage
Sortie : 2014
Genres : Electro Rock/Noise, Instrumental
Label : Autoproduction
♥♥♥
> Ecouter l'EP sur BandCamp <

Si on me demandait de citer des groupes d'Electro Rock Noise ou trucs du même acabit (il est parfois difficile de mettre une étiquette de genre sur le style musical de certains artistes, et tant mieux !), ma connaissance en la matière étant plutôt limitée, je me hasarderais probablement à citer des groupes comme Fumuj ou Ez3kiel. Et ça tombe plutôt bien, car les trois gaillards de Bak Trak assument pleinement ces influences !

Derrière la formation se cachent trois musiciens issus d'un groupe de Trip-Hop Rock répondant au nom d'After Blowdown. Une basse, des machines et une batterie pour de l'instrumental vitaminé aux synthés. Un mélange qui a déjà largement fait ses preuves sur mes oreilles avec le troisième album de Fumuj, album qui me revient directement en tête dès les premières secondes de cet EP. Ici, pas de chant. La basse et la batterie tapissent chaque pièce d'une ligne hypnotique, l'Electro fait ensuite le reste. La recette est un peu évidente mais, paradoxalement, celle-ci fonctionne bien : une ambiance, l'apparition de chaque élément musical, une douce montée en puissance et une explosion d'énergie qui, pour les plus sensibles, paraîtra sans aucun doute un peu "violente". Dans un autre registre, cela rappelle un peu le travail d'Ez3kiel et Hint lors de leur Collision Tour 2009, à la différence qu'il y a ici beaucoup moins d'instruments impliqués, comme une guitare électrique par-exemple (dommage, peut-être, mais c'est aussi l'une des particularités de Bak Trak justement).

Voici donc cinq titres rudement bien produits, au son d'une propreté à laquelle il n'y a rien à redire, au mixage et mastering suffisamment intéressants pour se repasser plusieurs fois l'opus au casque et déceler toutes nuances ou sonorités qui nous auraient échappées. On notera d'ailleurs un jeu stéréo quelque peu perturbant mais qui a le mérite de mettre nos sens en éveil (bon, okay, surtout notre ouïe) pour maintenir notre concentration sur les lignes de synthés qui fusent sur plusieurs couches.

La question qu'il faut se poser maintenant, c'est de savoir si une (ou plusieurs) voix aurai(en)t sa (leur) place sur de telles compositions ? La réponse est sans aucun doute oui, dans le seul et unique cas où Bak Trak tendrait à conserver la même ligne directrice dans sa façon de produire. En effet, nombreux sont les groupes prenant la voie de l'instrumental et il devient de plus en plus difficile de se démarquer. En ce sens, l'intérêt de la musique de Bak Trak ne se trouve pas dans la richesse des lignes mais plutôt dans ses ambiances et son énergie. Il y a fort à parier qu'une certaine prise de risque sera nécessaire au trio pour donner tout l'intérêt (amplement mérité) à sa musique ou il sera alors difficile de se renouveler. Cela dit, on sent que les gars maîtrisent leur sujet et il est évident que c'est à leur portée.

Un premier EP qui ne renouvelle pas le genre mais qui fait office de très bonne carte de visite dans le paysage musical français, et même à l'étranger (un des gros avantages de la musique instrumentale, c'est qu'elle traverse facilement les frontières !). Un travail méticuleux à l'énergie débordante qui laisse présager de très bonnes choses pour la suite ! Fort sympa.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire