09/03/2014

[Album] Incubus : "Make Yourself"

Artiste : Incubus
Album : Make Yourself
Troisième Album
Sortie : 1999
Genres : Rock Alternatif, Métal Alternatif, Rock Funk
Label : Immortal Records
Morceaux à écouter : Nowhere Fast, The Warmth, Pardon Me
♥♥♥♥♥
> Ecouter l'album sur Youtube <

C'est toujours un plaisir de se repasser du Incubus, et ce pour multiples raisons. La première est évidemment que la musique est bonne, en plus d'être "intéressante". Mais ce qui est aussi fascinant dans la discographie des californiens, c'est que chaque album est le marqueur d'une époque pour le groupe, leur musique évoluant au fil du temps. Pour beaucoup de fans d'Incubus, S.C.I.E.N.C.E. est et restera probablement le "meilleur" album de la bande et c'est largement justifié. Il se trouve toutefois que le plaisir que je prends à écouter Make Yourself est un tantinet plus grand que pour le précédent, cité plus haut. Difficile de l'expliquer. Peut-être moins de folie et donc un travail plus carré, plus facile à digérer et à apprécier. Il n'en reste pas moins que cet avis n'engage que moi. Ce troisième album d'Incubus est donc mon préféré à ce jour et même quinze ans après sa sortie, je ne m'en lasse guère.

Derrière le titre se cache un conseil avisé qu'on pourrait traduire approximativement par "fais le toi-même" ou toute autre formule s'en rapprochant. Le morceau qui donne son nom à l'album résume très bien cette notion ("If you let 'em fuck you there will be no foreplay", le "they" restant très vague), preuve que le groupe est encore quelque peu engagé contre une certaine forme d'autorité. Un truc de jeunes rebelles diront quelques personnes. Peut-on leur en vouloir ? Fungus Amongus n'est pas si loin que ça et le Funk Métal n'est pas non plus oublié sur cet album, disséminé par ci par là, sur les intros de "Nowhere Fast" et "Out From Under" par-exemple. Mais on s'aperçoit rapidement que le groupe a changé, s'est "calmé", a mûri. Make Yourself n'est pas seulement un bon album, c'est aussi un tournant dans la musique d'Incubus.

Et ce ne sont pas les exemples qui manquent ! La liste est aussi longue que le nombre de morceaux qui composent cet opus aussi riche qu'agréable à l'oreille. "Drive", porté par la guitare acoustique ; "I Miss You", balade mélancolique et planante ; "Battlestar Scralatchtica", morceau instrumental Funk à souhait où les musiciens portent les scratchs de Cut Chemist pour un trip psychédélique... et j'en passe. On notera aussi cette culture de l'intro, chère au groupe, où on sent une volonté de "faire monter la sauce" sans pour autant en faire des tonnes, surtout lorsque le premier couplet démarre sur une touche beaucoup moins percutante (on retrouve cet effet de surprise sur "Clean" où le djembé fait son apparition, "Nowhere Fast" ou encore "Privilege"). Un savoureux mariage entre les restes de Métal et la nouvelle touche beaucoup plus Rock Alternatif que le groupe tendait à développer sur cet album.

L'évolution est d'ailleurs notable sur les ambiances et les effets apportés sur les instruments, encore plus nombreux qu'avant. La guitare d'Einziger en prend plein les cordes grâce l'habituelle utilisation de nombreuses pédales par le gaillard. Il suffit de pencher l'oreille sur les couplets de "Out From Under", les notes lumineuses de "The Warmth" ou encore les riffs miroitants et psychédéliques des couplets de "When It Comes". Et il en est de même pour tout le reste des instruments, Incubus démontrant une fois de plus ici l'étendue de son talent et de son inspiration. La marque des grands groupes.

Un album complet, riche et inspiré qui, bien que moins risqué et novateur que son grand frère S.C.I.E.N.C.E., reste pour moi le plus agréable des deux à écouter. Annonçant le futur musical du groupe et son nouveau penchant pour le Rock Alternatif, s'éloignant petit à petit du Funk Métal, ce Make Yourself est une très bonne galette.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire