07/09/2019

[Vidéo] Oxmo Puccino : "Ma Life" feat. Orelsan

En 2009, Orelsan chantait "Alors j'comprends qu'tu voudrais faire un feat, mais moi j'voudrais un kebab et une grande frite". C'était sur "Jimmy Punchline", sur l'album Perdu d'Avance, et le rappeur semblait souligner qu'avant même la sortie de son premier album, il lui arrivait déjà d'être sollicité pour faire des collaborations. Mais à cette époque, il n'y avait que son nom à lui, les Casseurs Flowters et le label 7th Magnitude qui trouvaient grâce à ses yeux. À la rigueur, seul Dizzee Rascal aurait pu faire l'affaire, Orelsan n'ayant jamais caché son admiration pour le rappeur londonien. Mais le temps à passé.

Le temps a passé et Orelsan enchaîne désormais les collaborations. Cela ne veut pourtant pas dire qu'il les choisit avec légèreté. On notera cependant qu'elles sont tout aussi diverses que spectaculaires. Mais là où, par le passé, certains auraient pu faire appel à lui pour apparaître sur l'un de ses propres disques, c'est maintenant lui qu'on appelle pour faire une apparition sur les disques des autres quand ce n'est pas lui qui décide d'inviter d'autres artistes sur ses propres morceaux. Les signes sont donc là : Orelsan est désormais reconnu et respecté par ses pairs, mais aussi et surtout par ses aînés. Une valeur sûre du Rap français, donc, qui lui vaut des apparitions aux côtés de grands noms du genre.

En juillet 2019, c'est aux côtés de Kery James qu'il rappe pour prendre part à un débat sur les banlieues à l'occasion de la sortie du film Banlieusards. Une première ? Non, bien évidemment. Déjà en 2013, Seth Gueko avait fait appel à Orelsan pour le titre "Lève Les Draps". Retour en 2019 et ce "Ma Life" qui est présenté moins de deux mois après "À Qui La Faute ?". Cette fois, c'est (le grand) Oxmo Puccino qui invite Orelsan pour donner un petit coup d’œil dans le rétro de la vie et simplement savourer ce que cette dernière leur a offert. Ou ce qu'il en ont fait. Quoiqu'il en soit, les deux compères semblent très sereins quant à leurs carrières respectives, fiers d'avoir parcouru tant de chemin, d'avoir accompli ce qu'ils ont accompli, tout ça "sur la longueur", au fil des années. Et quand on parle de collaboration, Oxmo ne se prive pas d'envoyer une petite pique aux deux frangins Bigflo & Oli ("J'vais m'en sortir avec Orel en feat solide, pas comme une clope et au lit", une référence aux textes de "Pas Du Même Monde" où Guizmo conclut par un "Une p'tite clope et au lit, Guizmo, Bigflo & Oli"), ces derniers ayant demandé à Orelsan de collaborer il y a quelques années de ça, chose qu'il a toujours refusée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire