21/10/2015

[EP] Anup Sastry : "Ghost"

Artiste : Anup Sastry
EP : Ghost
Sortie : 2013
Genre : Métal Progressif, Expérimental, Instrumental, Djent
Label : Autoproduction
♥♥(♥)
> Ecouter et télécharger l'EP sur BandCamp <

De qui on parle ? D'un batteur américain. Anup Sastry, c'est l'homme aux yeux qu'on ne rate pas - qu'on ne peut pas rater - sur les différentes photos des groupes dans lesquels il a pu jouer. Souvent espiègle, le bonhomme est connu pour ses nombreuses grimaces et autres "gros yeux qui font peur". Bref. Heureusement pour lui, on ne le connaît pas uniquement pour ça mais plutôt pour son travail derrière une batterie. Depuis la sortie de ce premier EP en 2013, Anup a joué au sein de formations comme Intervals, Skyharbor ou encore Monuments (prenant la place de Mike Malyan suite à son départ du groupe britannique courant 2015) et s'est aussi fait connaître grâce à des vidéos postées sur Youtube.

Une méthode particulière. Le travail en solo d'Anup est plutôt particulier puisqu'il n'est pas du tout guitariste et que pour faire de la musique qui ressemble un minimum à du Métal, il faut un peu de cordes grattées. Il compose donc sa musique par ordinateur en enregistrant ses notes de guitare une à une, puis les place sur ses lignes numériques pour obtenir des mélodies. Une forme de composition un peu bâtarde pour tout musicien qui se respecte mais tout cela n'est qu'un prétexte pour Anup qui montre ensuite ses talents de batteur sur ses propres lignes. Une façon comme une autre de palier à des lacunes qu'il reconnaît aisément et ainsi composer sa musique de A à Z, en toute humilité.

Musicalement, ça donne quoi ? Du Métal instrumental aux sonorités clairement progressives et djenty. De par sa méthode de composition, la musique d'Anup possède un aspect très robotique, synthétique, voire aseptisé, qui fait toute son identité. Un point fort dans le sens où cela lui permet de se démarquer de ce qui se fait habituellement par d'autres groupes ou guitaristes mais un gros point faible car limitant les qualités sonores de cette fameuse musique. On perd donc le côté organique d'une guitare jouée aux doigts et plectre (à l'exception de quelques très jolis passages comme sur la seconde moitié de "Crystal"), avec ses petites imperfections que l'enregistrement peut laisser entendre parfois. Mais comme dit plus haut, tout cela n'est qu'un prétexte pour Anup qui se sert de ces lignes numériques de guitare et basse pour ensuite laisser exprimer son jeu sur les cymbales et fûts. Et c'est là que tout le travail en amont prend son sens : Anup s'avère être un animal, tant dans la technique que dans la rythmique ou l'habillage musical par le biais des percussions. Entre les roulements improbables ("Limitless"), une double pédale inarrêtable ("The Boss Level" avec ses gros sabots) et un style très "animal" ayant fait son petit buzz dans le monde de la vidéo de playthrough sur Youtube, Anup n'a pas mis longtemps à se faire une réputation. Et celle-ci est méritée. Malgré cela, ce premier EP propose des morceaux certes différents, aux riffs et ambiances diverses, mais les sonorités de guitare sont dans l'ensemble toujours les mêmes, ce qui, après un nombre important d'écoutes, finit par lasser. Dommage.

Un premier EP culotté, maîtrisé et surtout réalisé de A à Z par un seul homme qui, en plus, n'avoue ne savoir jouer que d'un seul instrument. En toute humilité, Anup Sastry fait sauter ses lacunes et démontre qu'il est possible de composer de la musique sans savoir véritablement jouer de la guitare ou de la basse. Comptant sur un réel talent et une technique difficiles à critiquer, le batteur qu'il est propose ici un généreux premier EP, en téléchargement libre, permettant de découvrir son univers musical et sa méthode de travail très singulière. Une curiosité à écouter au moins une fois, pour se faire une idée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire