27/02/2013

[Album] Metric : "Old World Underground, Where Are You Now ?"

Artiste : Metric
Album : Old World Underground, Where Are You Now ?
Premier Album
Sortie : 2003
Genres : Rock Indépendant, Rock Electro, Rock Alternatif, New Wave
Label : Last Gang Records
Morceaux à écouter : IOU, On A Slow Night, Dead Disco
♥♥
> Ecouter l'album sur Grooveshark <

Pas facile d'aborder le sujet "Metric" car la discographie du groupe est sujette à un petit problème de chronologie. En effet, le groupe formé par les canadiens Emily Haines et Jimmy Shaw en 1998 avait enregistré un premier album en 2001 qui n'est sorti qu'en 2007 suite à un conflit avec Restless Records, la maison de disque de l'époque. "Old World Underground, Where Are You Now ?" est donc le premier album du groupe a être sorti mais, musicalement parlant, il s'agit en fait du deuxième.

Précisons qu'Emily et Jimmy sont rejoints par deux musiciens américains dans le courant de l'année 2001 pour former le groupe tel qu'il est aujourd'hui, obligeant la troupe à régulièrement naviguer entre les deux pays.

Ma culture en Rock Indé étant plutôt limitée, on me pardonnera mon manque de vocabulaire ou de références pour aborder le sujet avec précision. Ce qui est sûr, c'est que l'écoute de ce disque laisse des traces. Tout d'abord, il se dégage du tout une ambiance particulière partagée entre Rock saupoudré d'Electro (Emily étant claviériste, on a droit à des arrangements sympathiques et éclectiques qui viennent embellir l'ensemble) et la voix étrangement suave d'Emily. D'une douceur et d'une légèreté assez déconcertantes, son chant glisse dans nos oreilles comme le murmure d'une muse. C'est d'ailleurs son charisme qui fait toute la puissance et l'identité du groupe. Cette figure féminine ne renie d'ailleurs en rien tout son côté séducteur et on serait même tenté de dire qu'elle en use et en abuse ("Succexy").

Musicalement, il n'y a pas de grande prouesse mais on reconnaîtra que l'ensemble est efficace et évite de tomber dans un style répétitif, arrivant même à se renouveler. Ainsi on passe d'un "Combat Baby" à l'énergie communicative à un ultra-intimiste "Calculation Theme" porté uniquement par le clavier et la voix d'Emily ("Love Is A Place" est d'ailleurs un morceau dans la même veine, Emily étant uniquement accompagnée d'une guitare). Et il en est de même pour les tempos qui sont eux aussi changeants. La fracture se ressent d'ailleurs très bien entre "Wet Blanket" et "On A Slow Night" (qui porte bien son nom d'ailleurs).

Je ne vois pas grand chose d'autre à en dire. Bien que n'ayant que relativement apprécié cet album à cause de sa légèreté et la "mollesse" des instruments (tout simplement parce que j'aime davantage les trucs pêchus), je reconnais que c'est une très bonne galette que nous avons là, accessible et maîtrisée, qui ravira un bon paquet de monde, d'autant plus que Metric fait partie de ces groupes qui gagne largement en intérêt en Live. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, c'est à découvrir. Pour les autres ou tout simplement les amateurs du genre, c'est à savourer en toutes circonstances.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire