12/12/2012

[Album] Hollywood Undead : "American Tragedy"

Artiste : Hollywood Undead
Album : American Tragedy
Deuxième Album
Sortie : 2011
Genres : Rap Métal, Hop/Rap Core, Hip Hop Alternatif
Labels : A&M/Octone, Polydor, Universal
Morceaux à écouter : Been To Hell, Comin' In Hot, Tendencies, Lump Your Head
♥♥♥
> Ecouter l'album sur Grooveshark <

La bande masquée d'Hollywood Undead a beau taper dans le Rap Métal (et encore, il faut parfois chercher très loin pour trouver la touche Métal...), un genre pratiquement oublié depuis les années 1990, il faut quand même lui reconnaître efficacité et simplicité qui font mouche. En d'autres termes, "Swan Songs" ne volait pas bien haut mais cet album avait quand même eu le mérite d'accrocher les oreilles sur bien la moitié des pistes qu'il proposait, permettant ainsi au groupe de rapidement se faire une place.

C'est quelques années plus tard que le combo revient avec ce deuxième effort qui a fait couler de l'encre... ou plutôt des commentaires sur Youtube et autres forums relatifs aux activités du groupe. En effet, le gros problème autour de cet album vient du départ de Deuce après quelques malentendus qui ont plus ou moins divisé la communauté de fans, certains prenant parti pour ce dernier, les autres défendant plutôt les intérêts du groupe. En réalité, les raisons de cette séparation restent plus ou moins obscures et sont davantage un conflit d'intérêts qu'une réelle querelle financière. Bref, là n'est pas le débat et on n'est pas là pour parler de ça.

Un deuxième album, donc, sans Deuce, remplacé par Danny, l'homme au masque doré, initialement chanteur du groupe Lorene Drive. Seule grosse différence avec "Swan Songs" : une toute nouvelle voix qui ne passe pas inaperçu sur l'ensemble des titres de cette galette. Pour ce qui est de la tracklist, de la musique et des thèmes abordés, on est sensiblement dans le même ton, bien que cet "American Tragedy" affiche un son un peu plus lourd que son prédécesseur.

Voici donc quatorze pistes (dix-huit en version Deluxe, pas moins !) pour une fois de plus balancer la tête au rythme des différents flows que la bande a à offrir. Une ouverture avec un "Been To Hell" sensiblement proche musicalement du "Undead" qui ouvrait "Swan Songs" : une attaque franche, épaisse et pêchue qui met tout le monde d'accord et donne le ton (il est d'ailleurs une fois de plus question de la ville de Los Angeles, sujet clé des textes du groupe, tout comme pour "My Town"). La magie opère, bien que la recette ne soit pas très compliquée, mais on ne s'en plaint pas. On est bien là face à du Rap Métal.

Pourtant, on se rend bien vite compte que la suite est tout aussi éclectique que sur le premier opus : on s'éloigne du Rap Métal dès "Apologize", seconde pièce de l'album, et on se demande une fois de plus pourquoi placarder cette étiquette sur un album qui renferme bien plus de genres et sous genres musicaux... D'ailleurs, les synthés de ce second morceaux lui donnent un côté bien plus "dancefloor friendly", à base de lourdes basses et beat purement Electro s'éloignant de la batterie conventionnelle. Et il en est de même pour la suite et un "Comin' In Hot" des plus décalés où on retrouve la bande déguisée en véritables paysans débitant des textes à l'humour facile sur fond de ferme, tracteur et tripotée de filles au physique "avantageux"... On ne peut se retenir de sourire en voyant le clip de ce morceau.

Pour ce qui est de l'ensemble, je vais me répéter, mais Hollywood Undead n'invente rien musicalement et se cantonne à aller droit au but. Pourtant, certaines pièces sont loin d'être désagréables, voire même plutôt plaisantes à l'écoute ("Glory" et "Lights Out" par-exemple, aux refrains vraiment faciles et presque fatiguants mais aux riffs pourtant diablement efficaces). L'énergie dégagée est souvent appréciable et c'est sans se faire prier qu'on reprend les textes à gorge déployée ("Tendencies"). Malgré tout, il faut bien reconnaître un certain déséquilibre entre les morceaux présentés et on en vient bien vite à se repasser toujours les mêmes, laissant quelque peu de côté les autres ("I Don't Wanna Die" ennuyeux et long au possible, entre autres).

En bref, Hollywood Undead fait sa cuisine en reprenant sensiblement la même recette que sur "Swan Songs", ce qui donne exactement les mêmes points forts et points faibles que sur ce premier opus. Un deuxième effort un peu plus consistant et efficace mais qui ne crève pas non plus les plafonds. Ceux qui auront aimé "Swan Songs" aimeront sans aucun doute cet "American Tragedy". Pour les autres, il y a fort à parier que non...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire