23/01/2017

[EP] Ocean Grove : "Outsider"

Artiste : Ocean Grove
EP : Outsider
Sortie : 2013
Genre : Hardcore/Métalcore Expérimental
Label : Autoproduction
♥♥♥
> Ecouter Ocean Grove sur Youtube <

Musique australienne. Oui, il se passe des choses niveau musique à l'autre bout du monde, de l'autre côté de cette planète, en Australie. On n'y pense pas toujours, mais l'île-continent possède une scène internationale active et reconnue que l'on associe bien trop souvent à l'imposante scène américaine, sans doute à cause de la langue anglaise pratiquée dans ces deux contrées. Quoiqu'il en soit, s'il ne fallait citer que quelques formations pour illustrer la richesse de la scène Métal en ces terres connues pour avoir une faune et une flore hostile, il suffirait de lâcher des noms comme Parkway Drive, Northlane, The Amity Affliction ou encore Twelve Foot Ninja. Depuis 2010, il faut désormais inclure Ocean Grove qui est en train de faire son petit bonhomme de chemin, sortant ce premier EP que voilà trois ans plus tard, enchaînant sur un second recueil Black Label qui fera énormément de bruit en 2015 et entraînera une signature chez UNFD et un premier album pour l'année 2017.

Le Rhapsody Manifesto. Ce qui fait tout l'intérêt d'un groupe comme Ocean Grove (et de beaucoup d'autres formations émergentes et peu connues), c'est la sincérité qui transparaît dans sa musique. Pas de demie-mesure, peu importe la direction prise. Mais ce qui fait toute la particularité de la formation originaire de Melbourne, c'est le "contrat" passé par les membres du groupe avec son public et la Musique d'une façon générale, avec un grand "M". Dans ce texte intitulé Rhapsody Manifesto et lisible sur internet, les gars d'Ocean Grove avertissent leurs auditeurs : ils ne feront pas de la musique comme on attendrait d'eux qu'il en fassent et si tel est le cas, on risque d'être "fortement déçus". Voilà qui annonce la couleur. S'en suit alors une longue liste de commandements directement destinés aux membres eux-mêmes dont les plus intéressants sont sans nul doute ceux "autour" de la musique : "play every show you can play and play it hard" ; "never play for the paper" ; "never position youself beyond the music" et beaucoup d'autres, notamment des propos plus humanistes comme "we strongly believe in social connection and death of the ego". De quoi rendre ces mecs encore plus sympathiques. Avec cet engagement, le groupe se met lui-même en "danger" si jamais il ne respecte pas le manifesto. D'un autre côté, on ne peut attendre que le meilleur d'un groupe qui apporte tant d'importance à ce qui semble n'être plus que des détails pour beaucoup de formations devenues célèbres après de nombreuses années de carrière. On attend donc avec impatience de voir grandir Ocean Grove pour témoigner de la véracité de ces engagements.

L'expérimentation progressive. Difficile de savoir si c'est le cas ici, mais en ce qui concerne l'EP Black Label sorti plus de deux ans après cet Outsider, le groupe a clairement expliqué que les titres étaient présentés dans l'ordre chronologique, du plus anciennement produit au plus récent. Ainsi, la marge de progression dans la façon de faire de musique est facile à entendre. Et il apparaît logique de prétendre la même chose pour ce premier EP tant les différences entre le premier et le dernier titre sont grandes. Cet EP se divise en effet en deux parties bien distinctes : les trois premiers titres aux tonalités Métalcore, Mathcore et Beatdown Hardcore marquées, sans chant clair, où Luke Holmes fait étalage de ses capacités vocales assez monstrueuses ; et les trois derniers titres introduits par un interlude instrumental mélodique et scintillant ("Intervention") qui rappelle quant à lui davantage des groupe de Post-Harcore ou Métalcore mélodique (voir du côté de While She Sleeps et un titre interlude comme "The Chapel" qui est du même acabit). On découvre d'ailleurs un surprenant chant clair dès les premières secondes de "Overshadow" où le bassiste Dale Tanner développe une toute autre facette de la musique d'Ocean Grove. Ce dernier en vient même à s'imposer sur "Presence Of Mind", sans doute le titre le plus intéressant de cet EP, rappelant les belles premières heures de formations à deux voix comme Enter Shikari ou We Came As Romans. L'EP se clôture d'ailleurs sur une outro épique magnifiquement portée par la voix de Tanner qui délivre un potentiel énorme. De quoi laisser présager de belles choses pour la suite !

Une carte de visite excitante. Ocean Grove a beau évoluer dans un genre entendu partout, vu et revu maintes fois, les australiens livraient là un EP à la fois violent et intéressant à écouter où le potentiel du groupe était loin d'être pleinement exploité. Six titres où la bande arrive à surprendre d'un morceau à l'autre, pratiquant des structures mathcoreuses maîtrisées, des riffs efficaces et des capacités vocales de qualité même si on reconnaîtra de grosses inégalités entre la première et la seconde moitié du recueil. La production est en plus de ça loin d'être dégueulasse et on enchaîne rapidement sur l'EP Black Label pour mieux apprendre à connaître la sympathique bande de Melbourne. Bien cool !

n.b. : Tous les textes de cet EP sont disponibles via un post sur la page Facebook du groupe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire