20/02/2015

[EP] Volver : "Beautiful Sad Stories"

Artiste : Volver
EP : Beautiful Sad Stories
Sortie : 2014
Genres : Post Pop, Rock, Post Rock
Label : I For Us Records
♥♥♥♥
> Ecouter/Télécharger l'EP sur Bandcamp <

Volver, on en avait déjà parlé à l'occasion de la sortie du clip de "What Went Wrong", un titre en featuring avec Gladys (une artiste belge élue révélation NRJ 2014) et extrait de cet EP. Et quel EP ! Six titres en téléchargement gratuit qui montrent une facette méconnue de la musique belge : touchante, sensible, et Post Pop.

Et c'est d'ailleurs surprenant de voir, lorsqu'on arrive sur la page BandCamp pour écouter l'EP la première fois, que les termes "Punk" et "Hardcore" figurent dans la liste de tags aux côtés d'autres comme "Rock" ou "Indie" qui correspondent davantage à la musique qu'on s'apprête à entendre. Il faut dire que le label est davantage connu pour ses productions Punk Rock mais qu'on trouve aussi pas mal d'autres plus "Indie" et accessibles dans la liste que celui-ci propose.

Alors, Volver, qu'est-ce que c'est ? Un groupe qui, pourtant débuté comme un projet solo par Jean-Pierre Mottin (Guitare/Chant), se compose de musiciens soucieux de faire passer des émotions. Et il faut reconnaître que pour atteindre ce but, le choix d'un violoncelle au sein de la formation est un atout imparable. Pourtant, la force de la musique de Volver ne repose pas uniquement sur les épaules de cet instrument atypique dans une formation aux sonorités Rock. Que ce soit la basse, les guitares ou même la batterie, chaque membre du groupe se mêle à l'ensemble de la plus belle des façons pour un mariage qui transporte loin, comme une bulle portant la voix de Jean-Pierre, une voix touchante, légère et faussement fragile. Ainsi, le titre qui donne son nom à l'EP (clip pour le morceau dans une version antérieure à l'EP) introduit au mieux ce six titres pour un voyage qui ne laissera pas indifférent.

Car après un premier morceau plutôt traînant et tout en douceur, la suite est plus incisive et rentre davantage dans le sujet, une guitare beaucoup plus Rock faisant son apparition sur des lignes solo envoûtantes, une basse s'envolant dans des sphères parfois bien hautes (tout comme cette voix !). Mais aussi fou que cela puisse paraître, c'est à la batterie que revient la palme de la richesse, cet instrument pouvant être boudé dans une formation de ce type, l'Electro ayant pris une place importante dans la Pop. Celle-ci, plutôt que de proposer une simple rythmique pour appuyer le tout, vient proposer une véritable musicalité à base de jeux de toms et de cymbales remarquables, apportant cette touche Rock et Post Rock (cette ligne sur le second couplet de "The Light Within", bordel !), notamment dans des conclusions instrumentales comme "Bunker Hill" et "What Went Wrong", deux morceaux puissants mais qui ne tombent jamais dans une "violence" qui n'a pas vraiment sa place dans la musique de Volver. Notons d'ailleurs que ces deux titres profitent de clips vidéo.

Alors que peut-on reprocher à cet EP ? Pas grand chose. Car malgré une mélancolie omniprésente et une sensibilité qui pourrait nous donner envie de bouder cette musique presque dépressive par moment, il y a toujours à un moment où un autre ce petit quelque chose, cette étincelle qui nous rattache à un espoir et une sincérité touchante, comme le refrain et le bridge de "Fire" en décalage total avec les couplets. Et malgré une certaine monotonie dans les registres de la voix de Jean-Pierre, on se laisse balader sans broncher avec un réel plaisir. Et ça c'est assez fort quand même !

Un EP maîtrisé, à la fois sensible, touchant et puissant qui malgré son étiquette Post Pop ne renie en rien le Rock et même le Post Rock pour un mariage surprenant et réussi. Un EP qui puise sa force dans des compositions et des instruments riches et solides ainsi que dans une voix unique. Presque intemporel, ce six titres est une expérience qui ne laisse pas indifférent, un peu comme un album d'Au4. Balèze.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire