19/02/2017

[Vidéo] Matmatah : "Marée Haute" (Paroles / Lyrics)

Le Rock, la Bretagne, un soupçon de politique : oui, Matmatah est bel et bien de retour en cette année 2017 ! La preuve avec ce clip pour "Marée Haute", extrait de Plates Coutures qui paraîtra le 3 mars prochain.

Un clip en noir et blanc, une plage, la mer et des tourteaux. Les ingrédients sont simples mais en pleine période de campagne en vue de l'élection présidentielle de 2017, cette vidéo et surtout cette chanson sont terriblement d'actualité ! Les brestois viennent de sortir d'une période de neuf ans de "silence" mais ils n'ont clairement rien perdu de leur verbe politiquement engagée.

Même si le titre a été écrit il y a de ça plusieurs mois, il faut y reconnaître un aspect général de la politique et ses représentants bien souvent avides de pouvoir, qui sont parfois capables de faire des écarts pour parvenir à leurs fins, mais aussi pour rester à tout prix à la tête de la nation. Le clip raconte comment un homme politique déchu, sur une île déserte, arrive, malgré contre toute attente, à reprendre du poil de la bête en faisant de la population de crabes ses premiers sympathisants... Comment ne pas penser à l'affaire Pénélope Fillon à l'écoute des textes de cette "Marée Haute" ? Personne n'est épargné puisque Matmatah en profite pour souligner l'étrange capacité du peuple à oublier certains (mé)faits avec le temps, la faute sans doute à une mémoire bien sélective parfois...


J'ai volé pendant des années / Au dessus de tous soupçons
Bouffé à tous les râteliers / Pour le bien de la Nation
J'étais l’élu, le magnifique / Jeune loup dans le gotha
Le joyau de la république / J'étais le garant de vos lois
Et voici qu'on frappe à ma porte / Comme l'animal que l'on débusque
Pourquoi me traiter de la sorte ? / De quoi m’accuse-t-on au juste ?
Quelques détournements de fond / Fiscalité frauduleuse
Les erreurs de facturation / De mes heures les plus généreuses
J's'rais bien resté encore un peu / Mais il semble que ces messieurs
Attendent des aveux / Mes adieux 
Quoi qu'il arrive, je reviendrai
Les tempes grises, la tête haute
Vos cerveaux lavés du souvenir
De mes impardonnables fautes
De mes cendres, je renaitrai
Je serai le phénix de ces hôtes
Quoi qu'il arrive, je reviendrai
A marée haute

Faiblesse, pouvoir ou confiance / J’en ai usé, abusé
J'ai partouzé dans la finance / Vous baisant de force ou de gré
Devant les juges incorruptibles / Ma vérité éclatera
Et si la morale est sordide / Dans quelques temps on en rira
J'naviguerais bien encore un peu / De comptes en Suisse en contentieux 
Que l'on m'oublie un peu / Parmi les dieux
[Refrain]
D’obscène à fréquentable / Me revoici dans l'arène 
A tapiner de table en table / Au grand bal des mécènes
J'étais persona non grata / Et voici que dans le gratin
M’accueille à nouveau dans ses bras / La république des copains
J's'rais bien resté encore un peu / Mais il semble que ces messieurs
M’accordent le non-lieu / Un avenir radieux

Aucun commentaire:

Publier un commentaire