16/07/2014

[EP] Flèche : "Hey! Light Up The Canyon Parade"

Artiste : Flèche
EP : Hey! Light Up The Canyon Parade
Sortie : 2013
Genres : Rock Indé, Rock Alternatif, Pop Rock
Label : Minishort Records
♥♥
> Ecouter et Télécharger l'EP gratuitement sur BandCamp <

Ma culture radiophonique pouvant être comparée à un gouffre dont la profondeur serait abyssale, je suis loin d'être calé en terme de groupes de "Rock qui fonctionne" en France ces derniers temps. Bien sûr, je n'ai pas échappé à quelques "évidences" comme Shaka Ponk qui a su proposer quelque chose de vraiment culotté à ses débuts (dommage que ça n'ait pas duré). Plus récemment, j'ai vaguement entendu parler de Skip The Use sans réellement adhérer ou écouter vraiment, pas plus que pour des groupes plus "anciens" comme Phoenix, entre autres. Le premier souci est que je n'écoute pas (ou pratiquement pas) ce qui passe sur les ondes. Le second est que pour les deux derniers groupes cités plus haut par-exemple, le côté Electro-Pop est parfois beaucoup trop présent à mon goût, l'aspect Rock étant bien moins mis en avant. Ce n'est pas nouveau, pour se faire connaître, être accessible à tous et ne pas trop faire saigner les oreilles, il faut faire du radio friendly...

Flèche nous vient de Paris et a ce bon goût de ne pas trop s'écarter du Rock justement. Peu d'infos sur le groupe et ses membres à la bonne allure de hipsters, arborant barbe, moustache, et autres bonnets ou paires de lunettes. La panoplie complète ! Mais comme on n'est pas là pour parler mode vestimentaire, chose qui me dépasse un peu d'ailleurs, intéressons-nous plutôt à la musique que les quatre parisiens servent généreusement. L'EP propose six titres pour plus de vingt minutes de son en boîte, le tout offert généreusement en pay your price : c'est donc cool, de base. Mais là où Flèche fait plaisir, c'est dans le fait de communiquer une bonne humeur et une fausse naïveté tant dans le chant que dans les riffs et mélodies. Une fausse naïveté d'ailleurs assumée par le quatuor qui revendique une certaine nonchalance (et un certain humour), juste pour le simple plaisir de faire de la musique. Les membres du groupe sont d'ailleurs issus d'autres formations telles que Ninja Wolf II, Bacon Kid, The Teenagers ou encore Death Mercedes et n'en sont donc pas à leurs débuts dans la musique.

Musicalement, Flèche est un truc qui, à défaut d'être gras ou pêchu, n'en est pas moins bourré de peps et de légèreté enivrante qui donne furieusement envie de danser. Mes références étant limitées, Flèche sonne pour moi comme un subtile mélange de Bloc Party et de Ace Out en fin de vie (je fais ici référence à l'EP Hot Coals des nordistes). Une batterie qui assure la rythmique juste comme il faut, sans trop en faire, sachant accélérer sur certaines parties (refrain de "One Year From Now"), des guitares aux lignes sonnant parfois comme des synthés (ces derniers étant relativement rares) et aux riffs légers mais entraînants, la basse épaississant l'ensemble en faisant sa part du travail sans couvrir l'ensemble : tout est au poil. Mais là où l'effet Flèche est accrocheur, c'est que le groupe mise sur une participation au chant d'au moins trois de ses membres, offrant des passages en chœur d'une agréable chaleur ("Night Ride").

Pas grand chose d'autre à dire si ce n'est que Flèche livrait là un premier EP festif et pétillant qui laisse présager de belles choses pour la suite, sans parler de titres taillés pour des concerts à l'ambiance électrique. Fort sympa !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire