19/12/2017

[Best Of] Palmarès de l'année 2017

Fin décembre et les fêtes de fin d'année approchant, il est maintenant temps de mettre un petit coup de rétro sur 2017 pour (re)découvrir certaines choses, se les repasser une dernière fois avant de passer en 2018 et pourquoi pas avoir quelques idées cadeau pour Noël ou planifier des dates de concert pour l'année à venir. Comme vous le savez, ici, on est plutôt branché Rock et Métal (et tous leurs dérivés) : cette liste est donc totalement subjective et n'engage que la rédaction de BoatamusiK. Bonnes Fêtes à tous !




● Albums catégorie FRANCE

Lòdz : "Time Doesn't Heal Anything"
Genre : Post-Métal / Post-Rock sombre
Le quatuor lyonnais a présenté un nouvel opus composé avec son nouveau guitariste en ce début d'année 2017. Le résultat est plus fouillé et plus varié que le premier album, notamment grâce à une approche plus aérienne et poétique, le tout servi par une production musclée qui donne beaucoup de spatialité à la musique des lyonnais. Un beau disque qui s'écoute avec beaucoup plus de plaisir que son prédécesseur. (Voir la chronique)

► Novelists : "Noir"
Genre : Métalcore progressif et atmosphérique / Djent
Les parisiens avaient prévenu que leur second effort serait différent du premier : en effet, ce nouvel album concept est plus aérien, avec davantage de chant clair, et développe des atmosphères plus positives que sur le premier disque sorti en 2015. Malgré cette évolution dans la musique du combo, "Noir" est un très bel album, puissant, et aux compositions variées et accessibles. (Écouter l'album sur Youtube)

► Orelsan : "La Fête Est Finie"
Genre : Rap
On pourra dire ce qu'on voudra d'Orelsan, le rappeur français a quand même le chic pour pondre des albums qui peuvent surprendre voire faire grincer des dents à la première écoute, notamment à cause de nombreux featurings cette fois. Cependant, le taff accompli est de qualité et transpire une forme étrange de sincérité qui fait adhérer à sa musique. Un album plus mature et qui marque une évolution dans le Rap d'Orelsan. (Écouter l'album sur Deezer ou Spotify)

► Hightower : "Club Dragon"
Genre : Punk Rock / Pop-Punk
S'il y avait un seul album de Punk Rock français à écouter cette année, c'était bien le second effort d'Hightower. Certes, la nouvelle voix du groupe a sans aucun doute surpris les fans de l'époque du premier opus datant de 2014 mais le combo propose une fois de plus des compositions accrocheuses servies par des textes de qualité : tout pour plaire sur scène en 2018 ! (Écouter l'album sur BandCamp)

► Gravity : "Noir"
Genre : Deathcore-Métal moderne / Métal progressif / Djent
Il aura fallu cinq années aux montpellierains de Gravity pour accoucher d'un bloc de pratiquement une heure alternant entre riffs massifs, voix féminine puissante et passages beaucoup plus aériens. Sorti deux petits jours seulement avant le disque portant le même nom par Novelists, "Noir" est un objet riche et imposant qui peut rivaliser avec tous les grands noms internationaux du genre. Intense ! (Écouter l'album sur BandCamp)

► Lysistrata : "The Thread"
Genre : Math-Noise-Pop-Post Rock
Ils ont la vingtaine et sont trois seulement : les jeunes gaillards de Lysistrata ont sorti leur tout premier album en 2017 et c'est tout simplement impressionnant, notamment sur scène où la moindre note ou loop est exécuté en Live. En mélangeant un nombre impressionnant d'influences Rock, qu'elles soient Post et instrumentales ou plus psychédéliques et flirtant avec la Pop, le trio met la barre très haute tant en technicité qu'en intérêt pour les oreilles. Et c'est tout simplement bluffant ! (Écouter l'album sur BandCamp)


● Albums catégorie INTERNATIONAL


► Ocean Grove : "The Rhapsody Tapes"
Genre : Néo-Métal expérimental / Pays : Australie
Sorti au début de l'année, le premier album des boyz australiens d'Ocean Grove est un véritable nouveau souffle pour le Néo-Métal avec aussi bien des titres gonflés à bloc que des expérimentations instrumentales et électroniques qui en ont surpris plus d'un ! Sur scène, c'est avec une énergie débordante et dans des tenues excentriques que le groupe balance sa musique : tous les ingrédients sont réunis pour qu'Ocean Grove devienne un groupe dont on va désormais beaucoup parler ! (Écouter l'album sur Youtube)

► David Maxim Micic : "Who Bit The Moon"
Genre : Rock et Métal progressif - Fusion - Instrumental - Ambient / Pays : Serbie
Avec une passion et des qualités en tant que multi-instrumentiste difficilement comparables, le serbe David Maxim Micic a pondu cette année un album magique, aux ambiances poétiques et aux arrangements qui caressent l'oreille. Véritable conte musical instrumental, on voyage littéralement dans un monde onirique et coloré avec ce recueil. Une vraie perle ! (Écouter l'album sur BandCamp)

► The One Hundred : "Chaos + Bliss"
Genre : Rap-Métal aux arrangements électroniques / Pays : Royaume-Uni
Il aura fallu trois ans au groupe anglais pour donner une suite à un premier EP remarqué à sa sortie en 2014. The One Hundred propose un Rap-Métal survitaminé et débordant d'influences diverses où l'Electro tient une part importante. Pêchu et entraînant, ce disque est tout aussi efficace qu'il est simple à appréhender malgré sa diversité. Une véritable pilule qui, on l'espère, donnera au groupe une visibilité largement méritée ! (Voir la chronique)

► While She Sleeps : "You Are We"
Genre : Métalcore mélodique / Pays : Royaume-Uni
Il n'y avait déjà plus besoin de présenter le groupe anglais devenu l'une des références mondiales du genre avec seulement deux albums mais lorsque le combo décide de pondre un disque en totale indépendance, la barre est littéralement mise à un niveau stratosphérique. While She Sleeps est désormais incontournable et incarne une nouvelle ère pour le genre Métalcore. Une dinguerie ! (Écouter l'album sur Youtube)

► Hundred Suns : "The Prestaliis"
Genre : Métal alternatif / Pays : Canada / USA
Voilà encore une preuve que lorsque des musiciens issus de différents groupes se lancent dans un projet de super-groupe, c'est loin d'être un hasard et le résultat est de qualité ! Hundred Suns a proposé un premier album fort, énigmatique et maîtrisé qui met en relief un univers très particulier servi par des compositions variées et efficaces portées par la voix singulière de Cory Brandan. Envoûtant ! (Écouter l'album sur BandCamp)

► Arcane Roots : "Melancholia Hymns"
Genre : Rock progressif et alternatif / Pays : Royaume-Uni
Vraiment, 2017 aura été une année de folie concernant les sorties anglo-saxones : après The One Hundred, While She Sleeps et Enter Shikari (entre autres), c'est au tour d'Arcane Roots de proposer un nouvel album aux nombreuses expérimentations et composé sur la base de nappes électroniques planantes. Un album à la sensibilité toute particulière, alliant puissance et douceur à la fois. (Écouter l'album sur Youtube)


● Trois EPs made in France à (re)découvrir


► Frog & Beef : "Facedown"
Genre : Hip-Hop
Deux ans après un premier EP fort sympa répondant au nom de "CV", le duo francilien revient en 2017 avec un généreux recueil de neuf titres qui fleure bon les années 90's, la Funk, le Jazz et le Boom Bap. Au menu, cuite, gueule de bois et junkfood pour trente minutes de chill servies par des instrus et un flow accrocheurs. Un délire entre potes qui nous rappelle nos années étudiantes et nos soirées arrosées. Frais ! (Écouter l'EP sur Youtube)

► Buy Jupiter : "Crossworlds"
Genre : Métal moderne, massif et progressif
Un an et demi après un premier opus introduisant l'épique aventure de survivants joviens, les lyonnais de Buy Jupiter ont servi cette année le deuxième épisode de leur trilogie. L'aventure continue et les compositions évoluent : le groupe propose de découvrir avec ce recueil de nouvelles facettes de sa musique. On alterne donc entre les passages musclés et violents et d'autres plus aériens et progressifs. Du solide ! (Voir la chronique)

► Resolve : "Rêverie"
Genre : Métalcore / Post-Hardcore puissant
Né de la rencontre entre les musiciens d'Above The North et le chanteur de Happening, Resolve prend racine à Lyon et offre en 2017 son tout premier EP. Six titres dont les premiers ont d'abord été balancés au compte-goutte, chacun étant accompagné d'une vidéo, tout au long de l'année, pour enfin pouvoir les retrouver aux côtés d'inédits sur ce recueil. Bien produit, massif et agréable à l'oreille, ce premier EP risque de faire parler de Resolve dans les mois à venir ! (Écouter l'EP sur BandCamp)


● La Déception


► Blood Youth : "Beyond Repair"
Genre : Hardcore mélodique / Pays : Royaume-Uni
Certes, cet album n'est pas si mauvais que ça. Mais on pouvait en attendre bien plus d'un groupe ayant pondu deux EPs vraiment très bons et qui mettaient en relief les capacités du groupe à pouvoir proposer des compositions variées dans un genre pourtant assez balisé. Ce premier album est au contraire très plat avec des morceaux efficaces mais calibrés et redondants. Et dix titres seulement pour un total de trente-cinq minutes, ça fait quand même peu à se mettre dans les oreilles... (Écouter l'album sur Youtube)

● L'improbable Come-Back


► We Came As Romans : "Cold Like War"
Genre : Métalcore mélodique / Électronicore / Pays : USA
Il faut bien le dire, ça sentait carrément le sapin pour les américains de We Came As Romans depuis déjà deux albums avec un disque médiocre suivi d'un éponyme complètement mauvais. On n'y croyait plus et pourtant : même si ce nouvel album est loin d'être le disque de l'année, le groupe a su remonter la pente, notamment grâce à une signature chez Sharptone Records et davantage de libertés dans l'écriture. Le résultat ne crève pas les plafonds mais redonne au groupe un nouveau souffle, l'électro étant bien intégré à sa musique et le poste de batteur ayant été officiellement repris. Affaire à suivre, donc.


● Cinq CLIPS à (re)voir

Difficile de faire un choix parmi toutes les vidéos publiées cette année. Entre les clips animés, ceux en prise de vue réelle, ceux dont le montage est dynamique ou au contraire les autres plus contemplatifs, en slow motion, avec ou sans effets spéciaux... Le choix est vaste. Voici donc une sélection de cinq clips qui sortent du lot, et une liste d'autres à (re)découvrir pour leur beauté ou la puissance de leurs images.

► Siames : "The Wolf"
Difficile de ne pas mettre ce clip animé par le studio Rudo dans le top : visionné presque 25 millions de fois entre sa publication et cette fin d'année, il explore le mythe du monstre qui sommeille en nous à travers le loup, le tout en noir et blanc. Une petite claque visuelle servie par une animation fraîche et dynamique.

► Every Time I Die : "Map Change"
Plutôt ambitieux de poser des images sur ce titre qui clôture l'album Low Teens sorti en 2016 : cinq minutes présentant de nombreux portraits d'anonymes américains qui se battent chaque jour pour trouver leurs places au sein d'une société parfois violente et incompréhensible. Des images fortes pour un morceau qui prend aux tripes.


► Enter Shikari : "Live Outside"
Le quatuor anglais a sorti cette année un album à la direction musicale très éloignée de ses débuts. Avec une approche davantage Pop et Electro-Rock, The Spark se voit habillé par des clips à l'ambiance dérangeante mais toujours avec ce ton décalé cher aux gaillards d'Enter Shikari. Entre dystopie et futur peu réjouissant, "Live Outside" dépeint un monde qui nous tend les bras.

► KIZ : "Désert"
Le duo inventif et créatif n'a pas failli à sa réputation avec ce clip pour "Désert" : intégralement tournée sous l'eau, cette vidéo prend le titre à contre-sens et présente différentes scénettes où l'eau et l'air sont mis à contribution pour nous faire perdre nos repères. Pari réussi.

► OK Go : "Obsession"
Difficile de ne pas faire figurer la dernière vidéo-performance de OK Go dans ce top : les américains ont encore proposé cette année un clip où technologie et créativité ne font plus qu'un. Il faut reconnaître qu'à défaut d'être révolutionnaires musicalement parlant, ces gars-là arrivent encore à créer la surprise avec leurs clips !

Et aussi :
Touché Amoré : "Benediction" pour son road-trip familial à verser une larme.
Arcane Roots : "Curtains" pour ses belles images et sa longue montée en puissance.
Matmatah : "Marée Haute" pour sa plage et son analogie avec le monde de la politique.
Uneven Structure : "Incube" pour son onirisme et ses images énigmatiques.
Royal Blood : "Lights Out" pour sa créativité et son sol-piscine.
Ultra Vomit : "Kammthaar" pour son gros camion et sa parodie de Rammstein.
Chinese Man : "Shikantaza" pour son cortège farfelu et son monde tout en 3D.
Gravity : "Noir" pour sa réalisation et son concept.
Orelsan : "Basique" et "Tout Va Bien" pour leurs concepts et leur réalisation.
Long Distance Calling : "Out There" pour sa randonnée dans le spectaculaire paysage des Dolomites.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire