26/03/2015

[Album] Beats and Sounds : "Beats and Sounds #1"

Artistes : Beats and Sounds (Divers)
Compilation : Beats and Sounds #1
Sortie : 2015
Genres : Electro, Ambiant, Trip Hop, Abstract Hip Hop, Noise Rock...
Label : Independant (Autoproduction)
Morceaux à écouter : Tous, au moins une fois, par curiosité.
> Ecouter et Télécharger la compilation sur BandCamp <
♥♥♥♥

Souvenez-vous, nous avions parlé de Bak Trak il y a quelques temps (voir chronique), à l'occasion de la sortie du premier EP Voltage du groupe originaire de la Roche sur Yon. Le trio est de retour avec un nouveau titre paru sur la première compilation Beats and Sounds, un collectif d'artistes français indépendants réunis autour de Laurent Rivault, alias Kaïma (qui figure aussi sur la tracklist). Une compilation complète avec treize titres présentant treize groupes/artistes aux diverses intentions musicales et aux univers tout aussi variés, mais tous prenant leurs racines dans le large champ qu'offre l'Electro. Des sonorités différentes qui proposent des voyages différents et offrent surtout l'opportunité à des artistes méconnus de l’hexagone de mieux se faire connaître ou tout simplement d'être découverts. Et après quelques écoutes, une seule chose ressort : c'est frais et ça fait du bien.

Puisqu'on parlait plus haut de Bak Trak, le groupe propose sur cette compilation un titre répondant au nom de "Tubb" qui reprend tous les ingrédients déjà présentés sur l'EP Voltage. Un Rock Noise à forte influence Electro comme on en a déjà entendu mais il faut bien admettre que la musique un peu plus pêchue du groupe apporte du relief à cette compilation qui, dans l'ensemble, est beaucoup plus posée. Un choix efficace donc, qui permettra à ceux qui ne connaissent pas encore Bak Trak de se diriger vers leur EP.

Pour le reste, le verdict est sans appel : c'est agréable à écouter, et il y a du talent ! Et pourtant, c'est un mec qui écoute davantage de trucs "gras" et "énergiques" qui écrit ces lignes. Preuve qu'on peut encore se laisser séduire par une scène française qui reste bien trop souvent dans l'ombre de grosses productions étrangères ou françaises à la qualité parfois douteuse. Du côté des genres, on notera la présence de quelques rares morceaux "chantés" au milieu d'une masse davantage instrumentale (si on considère les machines comme instruments à part entière). Ainsi, "Time" de Central Station et "Dark Season" de DAäRi sont des titres un peu à part sur l'ensemble de cette compilation. Et on peut aussi pointer du doigt l'ovni "Time Project" de DreamKorp, entre Dark Pop, Abstract Hip Hop et Trip Hop. Des genres un peu barbares (et obsolètes ?) étant donné l'identité très forte de la plupart des artistes présents sur ce premier recueil de Beats and Sounds.

Pour le reste, que de belles découvertes et de voyages ! Le Dub est bien représenté avec des titres comme "Evolve" de Kaïma ou "Elisphere" de Djeguiya, avec des influences parfois très orientales qu'on retrouve aussi chez Alaskam avec "Sommets" ou Silvestro Dice avec "Poussières Écarlates". Le reste est à découvrir sur cette compilation dépaysante téléchargeable en name your price, ce qui revient à dire que c'est cadeau. Une belle initiative qui mérite d'être partagée au plus grand nombre afin de faire connaître ces artistes doués et inspirés et de profiter de leur musique.

Une bien belle compilation qui fait voyager et offre un autre regard sur la scène indépendante française. Le collectif Beats and Sounds voit les choses en grand et on espère qu'il se transformera en label indépendant d'ici peu pour nous faire découvrir d'autres artistes et sonorités dans la même veine. Si je devais préciser quels ont été mes coups de cœurs sur ce premier opus, je pense que mon choix se porterait sur "Sleepless Nights" de 18h15 et "High Clouds" de Piktogram.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire