07/08/2014

[Album] Halo Combat Evolved Anniversary : "Original Soundtrack"

Artistes : Martin O'Donnell, Michael Salvatori
Album : Halo Combat Evolved Anniversary Soundtrack
Sortie : 2011
Genres : Soundtrack, Instrumental, Symphonique/Orchestral, Electro
Label : Microsoft Studios / Sumthing Else Music Works
Morceaux à écouter : Tous, en jouant.
♥♥♥♥
> Voir le trailer de Halo Anniversary <
> Ecouter l'album sur Youtube <

Le Jeu : Est-il besoin de rappeler ce qu'est Halo ? Si vous faites partie de ceux qui répondront "oui", allez donc plutôt lire ça ou encore ça. Voilà.

Incontournable référence de la Xbox, Halo Combat Evolved premier du nom, sorti en 2001 pour le lancement de la console de Microsoft, a marqué toute une génération de joueurs (j'entends par là les joueurs de FPS, évidemment). Et ce dans les deux sens du terme : on a adoré, ou on n'a pas du tout accroché (pour ne pas dire "détesté", la plupart des joueurs appartenant à la seconde catégorie n'ayant bien souvent même pas pris la peine de faire le jeu dans son intégralité). Comme je fais indéniablement partie de ceux qui ont tout de suite adhéré à cette aventure épique, inutile de dire que ce jeu fait partie de mes références et donc de ceux qui m'ont véritablement marqué (au même titre que Half Life ou Age Of Empires, les premiers Tomb Raider, ou plus tard S.T.A.L.K.E.R. et Dark Souls). Les raisons qui font qu'on aime Halo sont souvent les mêmes qui font que d'autres n'aiment pas ce jeu : son univers, sa direction artistique, son gameplay plutôt lent parfaitement conçu pour du FPS console. Et sa musique. Mais là, qu'on aime ou qu'on n'aime pas jouer à Halo, il faut quand même reconnaître que la bande originale du jeu vaut le détour.

La Bande Originale : Il y a des jeux qui nous marquent dès le menu principal. Halo en fait partie. Au même titre qu'un Tomb Raider dont le thème principal reste gravé dans nos mémoires à jamais, Halo proposait son menu sur fond d'anneau géant lévitant dans le vide intergalactique. Envoûtant et contemplatif, ce menu principal était accompagné d'un thème qui reste une référence majeure du jeu vidéo aujourd'hui (certains continuent d'ailleurs de lui faire honneur, à leur façon). Bref, on n'avait pas encore lancé le jeu qu'on voyageait déjà à travers les étoiles.

Comme cette bande originale est à quelque chose près la même que celle composée et produite pour la première version du jeu sortie en 2001, pas besoin de faire une réelle comparaison entre les deux. Martin O'Donnell et Michael Salvatori avaient déjà retravaillé certains morceaux pour la version CD de cette bande originale sortie en 2002 mais il faut tout de même avouer que les versions remastérisées pour la version Anniversary offrent quelques petites nouveautés délectables (notamment au casque) sans pour autant modifier les titres originaux. En gros, c'est la même musique, mais en un peu mieux en terme de qualité. Autant dire qu'on parle sensiblement de la même chose quand on aborde le sujet de ces deux bandes originales sorties à dix ans d'intervalle.

Car le plus important finalement, ce n'est pas la qualité du son, mais plutôt celle de la musique et des compositions. Et quel pied c'était de se balader sur cet anneau gigantesque couvert de mers, canyons enneigés et édifices pharaoniques à l'architecture qui nous était totalement inconnue sur cette musique jouée par des musiciens de l'Orchestre Symphonique de Chicago et chantée par plusieurs personnes du même orchestre lyrique. Le résultat fait toute la force de cette bande originale : un mélange de chants grégoriens sur fond de musique symphonique et de percussions saupoudrées de quelques touches d'Electro, cette touche étant beaucoup plus présente sur la version remastérisée. Mais là où Hal se démarquait du reste, c'est que son moteur intégrait une lecture de la musique basée sur les actions du joueurs, les morceaux pouvant tourner en boucle pendant une certaine durée si besoin. Ainsi, une phase de jeu pouvait durer plus longtemps que prévu et la musique ne s'arrêtait pas pour autant, permettant de conserver l'immersion dans l'action, peu importe les choix et actions faites au combat. Car Halo est un jeu de combat armé, il ne faut pas l'oublier, et l'ajout de musique pendant les séquences de tir offrait un aspect cinématographique qui poussait l'expérience au delà du simple jeu d'action, un concept largement repris depuis (notamment dans la série de jeux Crysis, par-exemple).

Bref, il est clairement inutile de s'éterniser en longs discours : cette bande originale ne s'écoute certes pas à toutes le sauces, mais certains morceaux sont des souvenirs indélébiles dans nos mémoires de gamers. Qu'il s'agisse du thème principal au menu du jeu, de la découverte de certaines stations Forunner, l'apparition des Floods ou encore l'Ultime Périple en fin de jeu où on découvrait les parasites affrontant les Covenants, les images reviennent indéniablement en mémoire lors de l'écoute de ces pistes composées avec le plus grand soin. On en a encore des frissons.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire