20/11/2017

[EP] While She Sleeps : "The North Stands For Nothing"

Artiste : While She Sleeps
EP : The North Stands For Nothing
Sortie : 2010
Genre : Métalcore mélodique
Label : Autoproduction, Small Town, Doom Patrol, Good Fight, Shock Records
♥♥♥(♥)
Écouter l'EP sur Youtube <

De qui on parle ? Ils sont cinq et sont britanniques : While She Sleeps se retrouve avec son line-up définitif dès 2009, trois années après ses débuts. Comme tout groupe britannique qui se respecte, les gaillards décident rapidement de vouer leurs existences à la musique et cela paiera quand on voit ce qu'est devenu la bande par la suite avec tout le mérite qui lui revient. Parlons peu mais parlons bien : si les quatre musiciens sont tous des membres fondateurs de While She Sleeps, Loz (au chant) s'avère être une pièce rapportée puisque ce dernier intègre la bande de Sheffield suite au départ du chanteur fondateur Jordan Widdowson en 2009. Ensemble, les bonshommes passent à la composition et entament leur prolifique carrière avec cet EP - ou mini-album - paru en 2010 et produit de façon totalement indépendante (pour l'anecdote, il aurait d'ailleurs été enregistré dans une grange).

Identité. L'identité d'un groupe se forge généralement dès le nom qu'il choisit pour se désigner. Concernant While She Sleeps (comprenez "pendant qu'elle dort" en français), il s'agirait d'une erreur de jeunesse ayant eu lieu suite à la lecture d'un article dans un magasine bien avant l'arrivée de Loz au sein de la formation. Les membres fondateurs ont d'ailleurs reconnu ne plus se souvenir de l'histoire en question et admettre en interview que "cela semblait être une bonne idée à l'époque, comme nom de groupe, mais qu'avec le temps, il était devenu impossible d'en changer". Ce qu'il faut retenir ? C'est que le nom du groupe ne veut finalement pas dire grand chose et qu'on a juste là une bande de potes assez drôles qui font de la musique, tout simplement.

Basique et brut. Le Métalcore n'est évidemment pas le genre le moins pratiqué du monde depuis le milieu des années 2000's, surtout de l'autre côté de l'atlantique. Difficile, donc, de tirer son épingle du jeu. Pourtant, à ce petit jeu justement, le quintet va plutôt bien s'en sortir et réussir à se faire un nom sans user d'artifice et autres arrangements électroniques surfaits très en vogue à cette période. La musique sera donc brute et les instruments mis à profit dans l'objectif de pondre quelque chose qui puise sa force dans l'essence même du Métalcore (dans les genres Métal et Hardcore, de fait), le tout appuyé par la voix écorchée de Loz.  Là où While She Sleeps arrive véritablement à faire la différence, c'est en s'accordant des libertés assez surprenantes sur ce premier EP : qu'il s'agisse d'une guitare solo ciselée et ultra-présente déversant des flopées de lignes pour enrichir l'ensemble (intro de "Crows", l'intégralité de "My Conscience, Your Freedom", le solo en fin de "The North Stands For Nothing"),  ou des interludes instrumentaux ("Lost Above The Arches") et même un air de piano ("Trophies"), While She Sleeps livre avec cet EP sa vision du Métalcore, sans restriction et avec une force et une sensibilité qui touchent directement l'auditeur, notamment grâce à de puissants gang vocals parfois.

Sincérité. De cette identité affirmée par la production et le mixage "faits maison" de Mat Welsh (guitariste du groupe) découle une forme de sincérité et de justesse dans l'intention qui sont appuyées par Loz dans sa façon de chanter/crier. Ce dernier pose d'ailleurs des textes parfois très personnels, notamment lorsqu'il remercie sa mère dans "The Truth" (sujet abordé dans une interview). Le reste se veut plutôt engagé et contestataire en prenant position face à la plupart des décisions politiques et gouvernementales ou en critiquant ouvertement le manque de réflexion et de prise de recul de personnes suivant des mouvements sans se poser de questions. L'esprit Hardcore est donc bien présent et le Métal s'exprime à travers les instruments : la recette est bonne, donc le produit fini aussi.

Nouvelle référence. Il n'aura fallu que ce premier recueil à While She Sleeps pour faire une entrée fracassante sur la scène internationale et emmener le groupe directement vers le succès et la carrière qu'on lui connaît désormais. Reste que la production do it yourself manque ici d'un peu de pêche pour rivaliser avec les productions suivantes du groupe. On a donc évidemment un peu de mal à se repasser ce premier effort, même si les puristes diront qu'il s'agit bien là d'une petite pépite de Métalcore britannique qui a gardé sa saveur des premières écoutes. The North Stands For Nothing est donc un véritable pilier qui ne fait pas office d'essai mais lance directement While She Sleeps dans la course en démontrant toutes les potentialités du groupe, ces dernières ayant été rapidement mises à contribution sur les recueils parus ensuite.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire